Musique
Une playlist dans la tête

Une playlist dans la tête

30 mars 2020 | PAR Antoine Couder

Cette semaine Blaze &The Weeknd , Jeanne Plante, Shordie Shordie, Jordana et Eskimo.

Coronovirus — Jeanne Plante

C’est aussi comme ça que l’on fait des chansons avec les peurs, les tragédies du moment, Jeanne Plante sait bien que tout ça vient de loin, comptine pour enfants et ritournelles colportée dans les veillées pour raconter l’histoire, essayer de lui trouver une morale. On en est là.

Hana — Eskimo

Je me suis amouraché de ce petit Eskimo qui chante dans plein de langues, en coréen et comme ici en japonais. L’album est envoûtant, dans cette drôle de tonalité, audacieuse mais humble en même temps. Une douce variété électro qui ne demande rien à personne.

 

Fucc friends — Shordie Shordie

Interlude du monde d’avant, flash rapide sur ce que ça pouvait vouloir dire que de se baisouiller gentiment hors épidémie?; Fucc friend, explique l’intéressé is about the essence of not just being in a relationship or being friends. Fuck that, I want to be closer than that.”

 

Sway — Jordane

Ici, il faut peut-être prendre un de temps pour entrer dans la chanson, si peu électronique, à vrai dire «hors zone» tellement à l’ancienne, mélopée doucereuse s’enroule dans des arpèges ultras pop, une sorte de résurrection de Chairlift ? À écouter les cheveux au vent.

After hours — The Blaze

On déroche des petits chemins pour finir le parcours, on rejoint l’autoroute du dernier opus de Weeknd avec le bonus ajouté à l’édition de luxe de l’album sorti il y a quelques jours, comme si de rien n’était. On roule vitres fermées, emportée par la vague. Direction nulle part.

visuel : Jeanne Plante est « Princesse Guimauve », suivez ses transformations jour à après jour sur sa page fb. Et retrouvez notre itw confinée ici. 

L’agenda des rendez-vous en ligne de la semaine du 30 mars
Les Prix de Cinéma du réel 2020 : des films lauréats qui questionnent le passé, à voir en ligne
Antoine Couder
Antoine Couder est journaliste. Il est l’auteur de « Fantômes de la renommée (Ghosts of Fame) », sélectionnée pour le prix de la Brasserie Barbès 2018. Son travail explore le lien narratif entre document et fiction et plus particulièrement le thème de la musique, entendue au sens de l’écoute et de l’inspiration qu’elle procure. Il prépare actuellement une biographie de Jacques Higelin (Castor Astral, 2020)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *