Musique

System of a Down à Bercy le 6 juin 2011

02 décembre 2010 | PAR Mikaël Faujour

Groupe majeur de la scène metal américaine de la fin des années 90 au mitan des années 2000, le quatuor arméno-californien se réunit après avoir mis le groupe en dormance en 2006 et offrira une série de concerts en 2011. Il passera par Bercy au mois de juin. Dépêchez-vous : les places vont vite filer.

Après un sans faute discographique (4 albums et une compilation) et après la parution de l’excellent diptyque conceptuel Mezmerize/Hypnotize (mai et novembre 2005), System of a Down avait annoncé  en 2006 sa mise en suspens. Celle-ci était possiblement due à la proéminence acquise sur les derniers disques par le guitariste/compositeur Daron Malakian et à la frustration conséquente du chanteur Serj Tankian, avide de laisser cours à sa créativité. Il ne s’agissait pas alors d’une séparation ; l’éventualité d’une réunion ultérieure n’était aucunement niée.

Or, d’année en année, System of a Down semblait être un nom relégué au passé. D’un côté, Daron Malakian et le batteur John Dalmayan créaient Scars on Broadway Dans son album éponyme paru à l’été 2008, le groupe développait des compositions proches de l’univers SOAD, enthousiasmantes parfois, mais manquant de l’éclat et de l’exubérance qu’apportait Serj Tankian. Et l’on mesurait que l’équilibre des compositions de SOAD tenait, malgré la prise – relative – de pouvoir de Malakian, à une égale créativité de ses deux éléments-moteurs.

De son côté, Serj Tankian avait déjà débuté une carrière parallèle, le disque éponyme de Serart (en collaboration avec Arto Tunçboyac?yan) paraissant début 2005. Il creuset de rythmes tribaux, de sonorités orientales, de rock, de metal, de jazz et d’electro, il révélait une inclination de l’artiste à des audaces expérimentales plus poussées que ce qu’autoriserait System of a Down. Après la mise en « off » de SOAD, il a mené une carrière solo plus convaincante que celle de Scars on Broadway, signant en 2007 un très solide Elect the Dead. Riche, aussi ludique que politique, enfantin que coléreux, cet album ambitieux voyait chacun de ses morceaux illustré par un clip. Plusieurs chansons restent de vrais tubes metal : « The Unthinking Majority », « The Sky Is Over » ou « Empty Walls » notamment. Car Tankian est à lui seul un village peuplé de personnages et sentiments variés, qu’il a le don hautement théâtral de laisser s’exprimer, ce qui en fait un grand chanteur metal dans la lignée de l’omni-démiurge Mike Patton.

Par la suite, il enregistrait un album live, Elect the Dead Symphony (sorti début 2010), offrant une relecture symphonique des morceaux de l’album… et dans lequel sa voix ne se montrait hélas ! pas à la hauteur de l’enjeu. Et dans la continuité de ces expériences, paraissait au mois de septembre son second album, Imperfect Harmonies.

Malgré l’intérêt des projets musicaux respectifs, cela restait sans doute, pour beaucoup de fans de SOAD, ce qu’est la morphine à l’héroïne.

Or, voici une nouvelle qui réjouira les fans du groupe et le monde du rock en général : 5 ans après sa mise en dormance, System of a Down annonçait il y a deux jours se réunir en 2011, en vue de jouer notamment lors de festivals européens. Le groupe sera en effet une des attractions majeures du Download Festival en Angleterre et des Rock am Ring/Rock im Park en Allemagne. Le groupe annonce n’avoir pas de plans définis et se réunir en premier lieu pour le plaisir de jouer à nouveau ensemble et faire plaisir aux fans. L’idée d’un nouvel album n’est guère évoquée.

Le groupe sera de passage au Palais Omnisports de Paris-Bercy le 6 juin 2011.  Les places seront mises en vente le 14 décembre : mettez-vous dans les starting blocks car elles risquent de vite disparaître.

 

Infos pratiques

Décès d’Irvin Kershner : le réalisateur de l’Empire contre-attaque a rejoint le côté obscur…
La nuit juste avant les forêts, Chéreau trouve en Romain Duris un acteur koltésien évident
Mikaël Faujour

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *