Musique

Sufjan Stevens le 9 mai à l’Olympia

02 mai 2011 | PAR Mikaël Faujour

Avec dans sa besace le surprenant et remarquable album électronique, The Age of Adz, paru en octobre dernier, et peut-être des titres de son répertoire plus ancien, Sufjan Stevens sera de passage à Paris pour une soirée à l’Olympia, le 9 mai.

Ceux qui connaissaient Sufjan Stevens pour sa pop sophistiquée, exploratrice, brassant folk, rock, orchestrations classiques et tant et plus ont dû être très surpris de la bifurcation opérée avec The Age of Adz. Car, hormis le court titre introductif (« Futile Devices ») qui sonne familier, le musicien s’y lançait éperdument dans une musique largement électronique, expérimentale et psychédélique, plus proche de Dntel ou d’Animal Collective que de l’americana, signant une œuvre hallucinée, difficile car étourdissante et dense.

L’étonnant « Too Much » annonce l’épopée : voyage sonore de 6 mn 46 d’une telle densité que, lorsqu’il s’achève, nous ne nous souvenons qu’à peine du chemin parcouru – de même, par exemple, qu’un « Siberian Breaks » de MGMT. L’espace sonore est souvent si saturé (Age of Adz a quelque chose d’un all-over auditif) et les morceaux si changeants qu’une écoute continue est ardue. Cela foisonne d’idées, d’instants de grâce (ah ! ces chœurs – synthétiques ? – de sirènes sur « I Walked ») et de sons à peine nommables. Borborygmes, gargouillements, cliquetis, crépitements et pépiements électroniques, sonorités carillonnantes et tintinnabulements tantôt bouillonnent en laugar et tantôt s’apaisent, sous les flottaisons de cordes ou de chœurs angéliques (« Now That I’m Older »), sous le gospel lysergique de « All For Myself » et autres sonorités de harpe et de flûte de pan (« Vesuvius »).

À la clé, un incroyable titre de 25 minutes en 5 mouvements : « Impossible Soul ». Un album à explorer encore et encore. Et à découvrir sur scène : seront-ils réarrangés ou fidèles à l’album?

Infos pratiques

Gagnez 1×2 places pour Second Woman au Théâtre des Bouffes du Nord le 7 mai
Les Stupéfiants Stupeflip en Concert
Mikaël Faujour

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture