Musique

Rock the pistes-J3-Pogo sur neige avec Shaka Ponk

Rock the pistes-J3-Pogo sur neige avec Shaka Ponk

26 mars 2012 | PAR Amelie Blaustein Niddam

Ce lundi 26 mars, Shaka Ponk (Beatbox Set) a transformé le front de neige installé au sommet du télésiège de Pierre Longue en monument Punk. Que donne un public des fameux monkeys quand leurs pieds sont vissés au sol par de lourdes chaussures ? 2000 mains se lèvent en mode Pogo !

Citons les spécialistes es-Shaka ponk de la rédaction : pour Olivier Handelsman : « Le groupe français Shaka Ponk, star montante des festivals et des plateaux européens, n’a pas fini de nous étonner. (Il est) Connu pour ses jeux de scène explosifs, ses ambiances électriques et érotiques et son style d’écriture bien particulier. » Pascal Sculz parle d’un « Étrange sentiment d’avoir en face de soi les Goonies devenus adultes ou presque, de pénétrer leur caverne d’acier façon Ray Bradbury dans une déco Stan Lee. Trônent le surfer d’argent, la reine Samaha et Goz, enfant de Gorillaz et des Simian, symbole de l’origine plantigrade, peu avant Lucie. »

Avis à ces chers confrères, le niveau fut là,malgré, ironie totale dans la sphère geek un problème électrique qui a retardé le début du concert. C’est sans compter sur la sympathie et le culte que Frah vaut au public. Il leur parle, du paysage incroyablement et complètement décalé. Immaginez la rencontre de kraftwerk et d’AC/DC en 2048, le tout sur fond de ballets de télésièges. Lunaire ! Ou plutôt solaire…

Venus sans leur singe virtuel Goz pour cause de mini scène « luge » ( Ndlr : Héliporté ou tiré par une chenillette sur les pistes sur les sites de chaque concert), ils ont livré les titres issus de leur troisième album, « The Geeks and the Jerkin’ Socks ». Le mix est reegae, métal, punk, electro. L’affaire semble indigeste mais elle est futuriste. Habillés comme des stars des séries télés datant de 1983, ils mêlent plutôt des influences puisées dans leur exil berlinois.

Les titres sont énigmatiques : « Sex bowl », « My name is stain », « Run run run »… Les paroles sans fil, en anglais, en espagnol, un peu en français, sont chantées par la bande des six d’une voix unique au bord de la rupture. Par moment, on s’attend à une réincarnation de Rage against de machine, oui mais, ceux là ne sont pas anti-système, ils l’utilisent, nous filmant en live puis intégrant leurs vidéos à la Monkey tv

A Châtel, ils ont donné le concert le plus rock n’ roll de la programmation, au sens fondateur du terme. Ça déménage à tous les étages, y compris à 1650 mètres d’altitude.

 

Visuel (c) ABN

Nathalie Baye marraine d’Opération Mnémosyne : des fleurs contre l’Alzheimer
Valentino : 50 ans de mode en exclusivité chez Colette
Amelie Blaustein Niddam
C'est après avoir étudié le management interculturel à Sciences-Po Aix-en-Provence, et obtenu le titre de Docteur en Histoire, qu'Amélie s'est engagée au service du spectacle vivant contemporain d'abord comme chargée de diffusion puis aujourd'hui comme journaliste ( carte de presse 116715) et rédactrice en chef adjointe auprès de Toute La Culture. Son terrain de jeu est centré sur le théâtre, la danse et la performance. [email protected]

2 thoughts on “Rock the pistes-J3-Pogo sur neige avec Shaka Ponk”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *