Musique
Rennes : pas de crise de la quarantaine pour les Trans…

Rennes : pas de crise de la quarantaine pour les Trans…

19 novembre 2021 | PAR Rodolphe Pete

La 43e édition d’un des plus célèbres festivals de France poursuit sa tradition de découvertes dans tous les styles du 1er au 5 décembre. Passage en revue de quelques moments qui devraient faire vibrer le public.

C’est un festival qui ne fait pas son âge… Et qui offre un véritable tour du monde en quelques jours des musiques actuelles. Avec un panorama axé sur la découverte et les coups de coeur. On ne va pas début décembre à Rennes pour entendre les éternelles têtes d’affiche, dont certaines squattent les scènes depuis des décennies. A 1 h 30 de train de Paris, dans une cité si riche en événements musicaux (le Made hors série pour l’électro ce mois-ci), les Trans ont bâti leur réputation grâce à une équipe de passionnés, une scène locale foisonnante et un public toujours partant pour faire la fête. Au-delà des clichés sur la rue de la soif et autres débordements estudiantins.

La 43e édition prend, là comme ailleurs, une dimension particulière en période de crise sanitaire. Après les confinements, les restrictions, les gestes barrières, le masque et autres contraintes, ces cinq jours font souffler un vent de liberté et de légèreté. Le monde culturel revit enfin et va pouvoir déployer ses ailes, de la petite salle de l’Ubu (pour l’ouverture et la clôture) en passant par le parc des expositions, le TNB, l’Etage, le Liberté…

Parmi une proposition foisonnante le soir (outre les débats et rencontres en journée, sans oublier l’événement parallèle Bars en Trans), quelques artistes à ne pas manquer. Mercredi, le jazz-folk du quatuor sud-africain Urban Village et la pop-rock de Wet Leg à l’Ubu. Jeudi, la création électro de Yann Tiersen au parc des expos s’annonce comme l’un des événements, ainsi que la pop psychédélique du collectif californien Hello Forever. Les nostalgies du grunge iront sans hésiter voir Mad Foxes à l’Ubu et les curieux voulant découvrir le « Freddie Mercury du folklore des Asturies » se rendront à l’étage applaudir Rodrigo Cuevas. Et parmi les sensations à n’en pas douter, ne pas rater le duo franco-arménien Ladaniva au parc des expos.

Vendredi, direction l’Ubu pour les «  mélopées oniriques et méditatives » de Masma Dream World puis l’Etage pour découvrir le jeune quintet rennais de jazz rap King of Guru et la pop de My Baby, avant de plonger dans le rock métal malgache de Loharano au parc des expos, où se produit aussi le septet béninois d’afro pop Star Feminine Band, tout comme le r’n’b de Priya Ragu, Suissesse originaire du Sri Lanka. Passage obligé en outre pour entendre l’électro pop du Turc Lalalar et le nuevo flamenco du quintet féminin de Barcelone Maruja Limon.

Samedi, ce sera le soir de «  la transe viking » du Finlandais Antti Paalanen, la collaboration techno-jazz entre Cheap House et Arnaud Rebotini, le pos-punk de Folly Group et la boogaloo d’El Combo Batanga au parc des expos, la pop-rock du duo rennais Barbara Rivage à l’Air Libre, le « discotek » de Guillaume Bordel au Greenroom, la pop-rock d’Ottis Coeur et le rock du trio israélien Tamar Aphek à l’Etage. Sans oublier la création annoncée de Dj Pone pour un grand moment de scratch et de hip hop au parc des expos. Lieu qui se transformera en dancefloor grâce aussi notamment à LB aka Labat pour un set house et techno.

Dimanche, pas question de se reposer les oreilles, ni les jambes avec une soirée de clôture à l’Ubu à l’éclectisme parfait, entre l’électro de Waq Waq Kingdom (Japon), les sifflements de l’Australienne Molly Lewis, le post-punk de l’Irlandaise Sinead O’Brien et le set exotica du Rennais Utilitaire Disk. A découvrir également le mélange hip-hop pop du Rennais Lujipeka à l’Air Libre.

Et ensuite, pensez à dormir une semaine… Au moins !

Rodolphe Peté

www.lestrans.com

www.barsentrans.com

« Mes Frères » : l’ardent féminisme par Pascal Rambert et Arthur Nauzyciel
« Wild Minds » de Marcus Lindeen, rêve éveillé
Rodolphe Pete

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture