Rap / Hip-Hop

« On a les mots et on a les beats », les rappeuses sénégalaises s’affichent aux Métallos

« On a les mots et on a les beats », les rappeuses sénégalaises s’affichent aux Métallos

05 mai 2018 | PAR Bénédicte Gattère

Le hip-hop sénégalais était fièrement représenté, le 2 mai à la Maison des métallos à Paris avec un crew exclusivement féminin, Freevoices. La scène du hip-hop « galsen » est une scène relativement jeune ; elle existe réellement en tant que telle depuis 30 ans mais sa particularité est d’avoir été très vite investie par les femmes.

freevoices-1

Le concert de 20h ouvert par Dj Nina était précédé d’une rencontre-débat avec les deux artistes Moona – à ne pas confondre avec la Française Moon’a ! – et OMG : il a été question du chemin parcouru depuis leurs débuts, de la place des femmes dans le hip-hop et du clash à coups de lyrics bien envoyées qui a récemment opposé OMG à une autre rappeuse galsen célèbre, Toussa (aka Lady T)… Bref, ce qui jalonne la vie de tout artiste rap. Elles sont aussi venues pour présenter le projet Freevoices qui a le mérite de donner une vraie visibilité à cette réalité-là : la  présence en nombre des femmes dans le hip-hop galsen. Monté avec les deux autres rappeuses Eve Crazy et Sister Lb, Freevoices leur permet de mélanger leurs styles et de donner des concerts de haute volée, où leurs énergies se mélangent de façon stimulante pour toutes. Elles se réunissent autour de problématiques comme l’affirmation de soi pour les jeunes femmes, la famille ou le mariage, des thématiques qu’elles qualifient d’ «engagées». OMG, après être revenue sur son clash, l’un des rares du hip-hop féminin, qui a « marché comme un coup de pub » pour elle, se sent à sa place en tant que femme dans ce milieu. Elle ne voit pas en quoi la place qu’elle s’y est faite serait remise en cause et lance au modérateur Birom Seck alias Ceptik, à deux doigts presque de se faire « clasher » lui aussi alors qu’il l’interrogeait sur cette question : « on a les mots, on a les beats, alors voilà, on est là ! »

Pour les femmes qui rappent, au Sénégal, c’est comme partout : « quand tu es une femme dans le hip-hop, quel que soit ton pays, le micro, il faut l’arracher. Personne ne te le donne, il faut le prendre », résume Moona, qui a le plus d’expérience dans le milieu. Sur scène, c’est ce qu’elles font, sans hésiter et chacune a pu s’illustrer dans des solos qui reflétaient leurs personnalités, leurs voix différentes et où chacune a pu faire la démonstration de son flow. Dj Nina aux manettes impulsait le rythme du concert et ménageaient les transitions. Quelques chansons se sont transformées en battle, dans la bonne humeur et l’amour de la musique toujours. La plupart du temps, elles se donnaient la réplique et toutes reprenaient les refrains de leurs consœurs. Certaines compositions étaient en français, d’autres en wolof, et toutes avaient l’énergie savoureuse d’un hip-hop galsen en plein forme et bien représenté. La programmation musicale des Métallos a le don de séduire par son éclectisme : elle permet de belles découvertes !

Première rappeuse du Sénégal à signer chez Sony, Moona et les trois autres protagonistes du projet vont continuer à faire entendre leur voix avec une série de dates prévues en Suisse, en Allemagne, en Norvège et bien sûr au Sénégal à l’occasion de la tournée internationale de Freevoices.

Visuel : © Ina Makosi

Milo Rau et sa « Reprise » ouvrent le Kunstenfestival sur la corde raide du meurtre de Ihsane Jarfi
Kanal : 35 000 m² d’Art Contemporain dans un Parking de Bruxelles avec le Centre Pompidou
Bénédicte Gattère
Étudiante en histoire de l'art et en études de genre, j'ai pu rencontrer l'équipe de Toute la culture à la faveur d'un stage. L'esprit d'ouverture et la transdisciplinarité revendiquée de la ligne éditoriale ont fait que depuis, j'ai continué à écrire avec joie et enthousiasme dans les domaines variés de la danse, de la performance, du théâtre (des arts vivants en général) et des arts visuels (expositions ...) aussi bien que dans celui de la musique classique (musique baroque en particulier), bref tout ce qui me passionne !

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *