Pop / Rock

Rival Sons : le quatuor californien est de retour avec « Feral Roots » un album heavy rock blues de tous les diables.  

Rival Sons : le quatuor californien est de retour avec « Feral Roots » un album heavy rock blues de tous les diables.  

16 juin 2019 | PAR Jean-Christophe Mary

Très apprécié pour ses titres nerveux aux sonorités 70’s, le quatuor californien Rival Sons est de retour avec son heavy rock blues, massif et teigneux qui brasse toujours autant de nobles influences qui vont des Black Crows à The Answer en passant par Led Zeppelin.

Frappés de batterie, ambiances planantes, guitares sous acide comme échappées d’une forge de l’enfer, basses martelées, voix  stridente, puissante, noyée dans les vapeurs de blues et d’alcool fort ici chaque titre sonne de manière vraiment étonnante. Derrière ce brut au spectre large, Rival Sons fait vraiment figure d’ovni dans le paysage musicale actuel. Expérimental et créatif, ce sixième album évoque à la fois Led Zeppelin et les Black Crows et comporte divers paliers d’écoute. On passe de titres hypnotiques et chaloupés « Sugar on the Bone », « Shooting Stars » ambiance chœurs gospel à des morceaux nerveux et électriques « Do Your Worst » à des versions gargantuesques et complètement folles avec « Stood By Me » ou « Stood By Me ». Sur « Back in the Woods » on assiste ici à un enchevêtrement de basses qui pilonnent, de roulement batteries en syncopes, de cymbales ouvertes où la folie électrique règne partout. Quand la voix écorchée et métallique de Jay Buchanan s’élève en spirale infernale, la guitare de Scott Holiday se charge de dynamiser l’ensemble par de longs solos incisifs.

Alors oui, on frôle l’extase. « Look Away », « Feral Roots » et « All Directions » sont des respirations folk qui aèrent l’ensemble et servent intelligemment l’album. Loin devant Wolfmother, Jet ou les petits nouveaux Greta Van Fleet, le quatuor californien s’impose comme l’un des meilleurs groupes heavy rock blues actuel. L’un des derniers groupe qui pourrait redonner au rock ce mélange de puissance, de lyrisme et de chaos mélangé disparu depuis les 70’s. En écoutant et réécoutant ces titres pleins de bruit et de fureur on se dit que c’est déjà même une partie de l’histoire du rock qui défile là entre nos oreilles. Courrez les voir à l’Olympia le 09 novembre prochain. Sur scène, répétons-le, ils sont absolument excellents.

Titres

  1. Do Your Worst
  2. Sugar on the Bone
  3. Back in the Woods
  4. Look Away
  5. Feral Roots
  6. Too Bad
  7. Stood By Me
  8. Imperial Joy
  9. All Directions
  10. End of Forever
  11. Shooting Stars

 

 

 

 

Festival Côté court : et les vainqueurs sont…
« Lune de miel », belle tragi-comédie entre maîtrise et naturel
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *