Pop / Rock
[Live report] Shaka Ponk au Palais Omnisports de Bercy

[Live report] Shaka Ponk au Palais Omnisports de Bercy

21 novembre 2014 | PAR La Rédaction

Shaka Ponk a enflammé Bercy jeudi soir avec show rehaussé par la présence de FFF. Une nouvelle consécration pour le groupe le plus incandescent du moment.

FFF chantant « La jeunesse emmerde le Front National », l’hymne plus que jamais d’actualité des Béruriers Noirs, ouvre impeccablement le second Bercy des Shaka Ponk.

Le show est bien rodé depuis le printemps. Alors qu’un excellent nouvel album, The Black Pixel Ape, vient de sortir, ce Bercy résonne comme une nouvelle consécration pour le plus gros blockbuster musical français. Après plus d’une heure de spectacle total, le combat de batterie face à King Kong tourne comme d’hab’ à l’avantage des Shakas qui peuvent rembrayer à toute berzingue dans leur univers à la fois deglingo, ultra sexy et véritablement survitaminé. Voilà Sam avec son masque sur le visage pour un moment calme, une autre respiration suit alors que des squelettes défilent sur l’écran géant implanté derrière l’imposant plateau musical du groupe. « Trois Zénith et un Bercy pour un groupe de singes, c’est énorme », rappelle Frah avant d’entamer un Monkey power qui emballe clairement la foule. « Get up, stand up » de Bob Marley puis « Give it away » des Red Hot Chili Peppers sont joués avec FFF, c’est la folie à Bercy.

« My name is Stain » calme à nouveau le jeu dans un décor de soleil vert. Frah joue les prédicateurs en invoquant le Prince prophète et le set se termine au son du bourdon, laissant le public groggy. Le rappel est sans concession, Frah, en forme comme jamais (ou toujours !) escalade un échafaudage de fortune pour un dernier saut dans la foule, Steeve prend Sam part la taille, c’est le salut final, Bercy est à genoux, comme de bien entendu.


Texte et visuels : Patrick Auffret

A Aubervilliers, une relecture de « L’Avare », virtuose mais peu dérangeante
Des Chiffres et des Lettres: La Brigade financière au Musée des Manuscrits
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture