Pop / Rock
Décès d’Andrea Marongiu, le batteur de Crystal Fighters

Décès d’Andrea Marongiu, le batteur de Crystal Fighters

16 septembre 2014 | PAR Bastien Stisi

Quelques instants avant de monter sur la scène du Solar Fest de Majorque, Andrea Marongiu, le batteur des Londoniens de Crystal Fighters, s’écroule. Le concert est annulé. Andrea, lui, ne se relèvera pas. Deuil.

Le contraste avec les mélodies douces et euphoriques du groupe de Londres, adepte d’une pop qui élargit les sourires tout autant que les horizons musicaux (le lien entre la musique électronique, le rock anglo saxon et les sonorités basques est ici réduit), est alors total. Sur leur compte Instagram, qui a officialisé il y a quelques instants l’inattendue nouvelle, la tristesse est en effet portée à son paroxysme :

« Andrea n’était pas seulement l’un des batteurs les plus brillants, adroits et charismatiques de sa génération, mais surtout un ami incroyablement gentil et aimant. Nous adressons nos condoléances à tous ceux qui ont eu la chance de le connaître, et plus particulièrement à sa famille. On est complètement effondrés par la nouvelle, et ne pouvons retenir nos larmes en écrivant ce message ».

Les circonstances de cette disparition, aussi choquante qu’inattendue compte-tenu de la folle énergie du groupe et d’Andea en live (on se souvient de leur performance pleine de punch lors de la dernière édition de Rock en Seine), n’ont pas encore été dévoilées.

Sebastian, Gilbert, Graham et Ellie, les autres membres des Crystal Fighters,  ont déjà annoncé la création d’une cagnotte participative portant le nom d’Andrea, visant à faciliter l’accès à la musique pour la nouvelle génération.

On a jusqu’alors puisé beaucoup de luminosité dans les deux premiers albums de ces pourfendeurs sensibles de mauvais sentiments auditifs. Il faut donc désormais affronter la grisaille, et les sourires largement amincis.


Visuel : (c) Fundrazr ; pochette de Cave Rave de Crystal Fighters ; Robert Gil

Valérie Toranian quitterait la direction du ELLE
Act/ReenAct : La photographie de guerre, une œuvre d’art ?
Bastien Stisi
Journaliste musique. Contact : [email protected] / www.twitter.com/BastienStisi

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture