Musique

Pixies : deux soirs au Zénith pour The Doolittle Tour

08 octobre 2009 | PAR Mikaël Faujour

Dans le cadre de la tournée commémorant les 20 ans de leur chef d’œuvre Doolittle, les Pixies, reformés en 2004, passent par le Zénith, où ils joueront deux soirs consécutifs.

Sorti en 1989 chez 4AD, label brillant et pourtant plus spécialisé dans le post-punk de haute volée (Bauhaus, Cocteau Twins, Dead Can Dance, This Mortal Coil) que dans la furie électrique, Doolittle est le deuxième album des Pixies.

Tenant d’un rock bancal et furibard, ciselé & accrocheur en diable (cf. « Debaser », « Here Comes Your Man » ou « Monkey Gone to Heaven » ci-dessous, qui sont la règle d’excellence plutôt que l’exception), les Pixies mêlaient d’une façon inédite des influences hardcore, pop et surf rock. Il fallait tout le brio d’écriture de l’auteur-compositeur-leader-guitariste Black Francis pour faire des Pixies l’un des plus influents groupes de rock de ces 20 dernières années.

Développant un univers surréaliste dans des compositions malicieuses, surprenantes, le groupe était trop bizarre dans une époque encore dominée par les claviers, pour que sa furie électrique lui valût le succès populaire. Il a pavé le chemin pour un Kurt Cobain – qui a reconnu sa dette – et son « Smells Like Teen Spirit », qui ont récolté les fruits. Il reste aussi une influence majeure pour des groupes comme Weezer ou les Foo Fighters et bien d’autres encore qui ont retenu la formule couplet calme/refrain tempétueux.

Doolittle s’est avéré la perle de leur – trop – courte discographie. Ou le collier de perle, d’ailleurs. Tout a déjà été dit sur ce fabuleux album, sur ce bijou d’écriture pop et de fièvre électrique. Ceux qui ne connaîtraient pas encore sont invités à se l’offrir au plus vite (avantage : on le trouve souvent dans les étals de disques bradés des disquaires). C’est plus qu’une prescription : une sommation. Ils ne le regretteront pas.

Quant aux initiés, ils auront la possibilité d’assister à leur concert au Zénith, puisque le groupe y jouera deux soirs de suite.

Pixies, The Doolittle Tour, Zénith, 211, avenue Jean-Jaurès, Paris XIXe
15 et 16 octobre 2009, 40€

L’âge d’or hollandais à la Pinacothèque
Vernissage : Li Fang à la galerie Nicolas Mazet
Mikaël Faujour

One thought on “Pixies : deux soirs au Zénith pour The Doolittle Tour”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *