Musique
P.R2B dévoile sa « Dolce vita » au Champs-Elysées Film Festival (interview)

P.R2B dévoile sa « Dolce vita » au Champs-Elysées Film Festival (interview)

11 juin 2020 | PAR Kevin Sonsa-Kini

Pauline Rambeau de Baralon alias P.r2b est l’une des têtes d’affiches du Champs-Elysées Film Festival tout comme Barbara Carlotti et Clara Ysé. En ce jeudi 11 juin, P.r2b entre en showcase à partir de 19h où elle interprètera trois titres notamment sa dernière chanson intitulée « Dolce Vita » . 

Propos recueillis par Kevin Sonsa-Kini 

-Toute la culture : Comment avez-vous été approchée pour participer à l’édition 2020 du Champs-Elysées Film Festival

P.R2B : J’ai été contactée par l’équipe du Champs-Elysées Film Festival il y a plusieurs mois. Ils avaient entendu ma musique et m’ont demandé si j’avais envie de venir faire un showcase. 

-Que représente ce festival pour vous ? 

Ce festival pour moi est une vraie déclaration d’amour au cinéma indépendant et c’est une chose exceptionnelle. Ils ont une programmation que je trouve à chaque fois innovante et remplie de talents. 

-Vous chantez en showcase ce jeudi 11 juin à partir de 19h. Quelles sont les chansons que vous allez interpréter ? 

Pour ce showcase, je vais jouer trois morceaux. Tout d’abord, « La chanson du bal » qui est la première chanson que j’ai sortie. Ensuite la petite dernière « Dolce vita » et je finirai le showcase par une reprise d’une chanson des Rita Mitsouko que j’adore qui s’appelle « C’est comme ça ». Je l’ai entendu il y a peu de temps en découvrant un film peu connu de Jean-Luc Godard qui s’appelle « Soigne ta droite ». Alors je l’ai pris comme un signe ! 

-Ce n’est pas frustrant pour vous de ne pas venir chanter sur place avec un public ? 

Evidemment c’est frustrant ! Jouer devant des gens qu’on peut voir, qu’on peut sentir c’est unique et ça ne se remplace pas. Mais je trouve que l’initiative du festival de continuer à montrer les films en ligne et de faire les showcases à la maison c’est dire à la vie que le cinéma et la musique ça continue et que les arts ne doivent pas disparaître ! On  va revenir encore plus fort ! 

Visuels : © Bettina Pittaluga 

« Regarder le noir » : un collectif de nouvelles dark et pleines de suspense
Les ouvertures de musées et vernissages de la semaine du 11 juin
Kevin Sonsa-Kini

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *