Musique

Noir Désir : une reprise de Bashung en guise de chant du cygne

28 avril 2011 | PAR Mikaël Faujour

Séparé au mois de novembre dernier, Noir Désir avait, à défaut d’aboutir de nouvelles compositions (exception faite, bien  sûr, du dernier classique des Bordelais « Gagnants/Perdants » en 2008), enregistré deux ultimes reprises, l’une de leur amie Brigitte Fontaine qu’ils avaient invitée sur le délirant « L’Europe » (du dernier album studio, Des Visages Des Figures), l’autre de Bashung. Une compilation-hommage au Géant du rock en français trop tôt disparu vient de paraître, qui donnera d’ailleurs lieu à un concert diffusé par Arte le 2 juin prochain. C’est donc Noir Désir qui ouvre le disque avec sa reprise du fabuleux « Aucun Express », issue de Fantaisie Militaire, considéré souvent comme le meilleur album de Bashung. La bande à Bertrand Cantat était coutumière des reprises, oeuvres de réappropriation brillamment ouvragées plutôt qu’oeuvres de copistes (on se souvient encore de « Ces gens-là » de Brel, « Des armes » de Léo Ferré, notamment, ou encore « Volontaire », reprise de et avec Alain Bashung, justement). Chant du cygne des Bordelais, la reprise d' »Aucun Express » offre elle aussi une relecture de l’original, appropriation au demeurant réussie.

Dita Von Teese dans la dentelle
Le liberty saveur Candice Brin d’Epices
Mikaël Faujour

One thought on “Noir Désir : une reprise de Bashung en guise de chant du cygne”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


    Soutenez Toute La Culture