Musique

Noir Désir : une reprise de Bashung en guise de chant du cygne

28 avril 2011 | PAR Mikaël Faujour

Séparé au mois de novembre dernier, Noir Désir avait, à défaut d’aboutir de nouvelles compositions (exception faite, bien  sûr, du dernier classique des Bordelais « Gagnants/Perdants » en 2008), enregistré deux ultimes reprises, l’une de leur amie Brigitte Fontaine qu’ils avaient invitée sur le délirant « L’Europe » (du dernier album studio, Des Visages Des Figures), l’autre de Bashung. Une compilation-hommage au Géant du rock en français trop tôt disparu vient de paraître, qui donnera d’ailleurs lieu à un concert diffusé par Arte le 2 juin prochain. C’est donc Noir Désir qui ouvre le disque avec sa reprise du fabuleux « Aucun Express », issue de Fantaisie Militaire, considéré souvent comme le meilleur album de Bashung. La bande à Bertrand Cantat était coutumière des reprises, oeuvres de réappropriation brillamment ouvragées plutôt qu’oeuvres de copistes (on se souvient encore de « Ces gens-là » de Brel, « Des armes » de Léo Ferré, notamment, ou encore « Volontaire », reprise de et avec Alain Bashung, justement). Chant du cygne des Bordelais, la reprise d' »Aucun Express » offre elle aussi une relecture de l’original, appropriation au demeurant réussie.

Dita Von Teese dans la dentelle
Le liberty saveur Candice Brin d’Epices
Mikaël Faujour

One thought on “Noir Désir : une reprise de Bashung en guise de chant du cygne”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *