Musique
Natalia Kills : la Free attitude

Natalia Kills : la Free attitude

08 juillet 2011 | PAR Tristan Karache-Prudent

Natalia Kills de son vrai nom Natalia Keery-Fisher est née le 15 aout 1986 à Bradford. Elle a choisi le nom de tueuse parce que « Comment faire pour devenir la meilleure en quelque chose ? Il faut tout simplement être une tueuse ». Voilà qui met les points sur les i. Lorsqu’on visionne son dernier clip « Free », on pourrait la croire basée simplement sur l’image et non sur la musique mais pour elle  « ce n’est pas une question de célébrité, de glamour ou de tenue vestimentaire».

Dés l’âge de 15 ans, la jeune fille participe et remporte un tournois de rap qui lui permet d’enregistrer sa première démo. Au même moment, elle oriente sa carrière vers le métier de Comédienne et s’installe à Londres. Alors qu’elle fait quelques apparitions dans des séries comme  Casuality ou Brigade Volante, l’industrie musicale et la vision qu’elle renvoie la déçoivent de plus en plus malgré ses tournées avec Jay Sean et Lady Sov.

C’est alors qu’elle lâche tout, contrat et équipe et décide de faire sa chanson et son propre clip. La vidéo attire l’œil du célèbre blogueur Perez Hilton et lui vaut de faire certaines rencontres comme Timberlake ou Timbaland. « J’avais l’impression d’être enfin sur la bonne voie. J’ai ensuite discuté avec Will.i.am qui a proposé qu’on fasse quelques titres ensemble. Je me suis dit que j’allais l’adorer ou le détester » déclare la chanteuse à Hattie Collins.

Au final, l’alchimie opère et elle se retrouve sous l’aile protectrice du leader de Black Eyed Peas. Elle file à Los Angelos et y enregistre le titre noir et mélancolique « Zombie ». Elle y signe un contrat en 2008. Elle est faite ainsi Natalia, sur un coup de cœur ou un coup de tête, elle quitte tout et part à l’aventure au profit de sa musique.

Dés lors la magie opère dans le cadre idyllique que lui offre le label de Will.I.Am. Elle peut ainsi livrer court librement à son imagination et créer sans relâche sa musique. « C’est comme une usine à rêves, ils réalisent mes rêves en 3D. J’ai une idée et ils ont le pouvoir de la faire exploser». Le succès suit outre-Atlantique et elle se fait peu à peu une place parmi les autres interprètes. De toute manière très loin de vouloir faire des succès à la Ke$ha très commercial, elle explique qu’ « Il y a deux styles de personnes dans la musique : les chanteurs et les artistes. Je suis une artiste ».

Largement inspirée par ses idoles, Lady Gaga, Depeche Mode et d’autres, elle dévoile en avant première de son album Perfecionist qui devrait sortir le 16 aout prochain, ce single avec son clip intitulé Free déjà disponible sur les plateformes de téléchargement. Elle y parle de sa folie du shopping et de cette addiction qui lui trou ses poches. Le tout sur un rythme excellent et entrainant avec la participation notamment pour l’intro de Will.I.Am.

Voici le clip « Free » :

 

Les Arènes de Jazz font swinguer Montmartre du 21 au 26 juillet
Rosie Huntington-Whiteley : La face cachée de la lune
Tristan Karache-Prudent

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *