Musique

Lollapalooza jour 2: têtes d’affiches et découvertes

Lollapalooza jour 2: têtes d’affiches et découvertes

23 juillet 2018 | PAR Donia Ismail

L’Hippodrome de Longchamp a encore une fois vibré sous les basses des artistes de Lollapalooza. Ce dimanche sonnait le dernier jour de ce qui fut un festival coloré, délicieux et étincelant!

Après un premier jour fort en émotions auditives et gustatives, TouteLaCulture n’a pas pu résister à l’appel Lollapalooza et s’est rendu au deuxième — et dernier — jour de ce festival haut en couleur. Pailletés et apprêtés, une bouteille d’eau dans la main, un plan dans l’autre, nous nous sommes mis à arpenter les allées sableuses et herbeuses du mastodonte des festivals mondiaux.

Le mot expérience revient comme un leitmotiv dans la bouche des organisateurs tant Lollapalooza a tant à offrir, bien plus qu’une simple line-up d’artistes variés. Autre que LollaChef, qui fait rencontrer cuisine gastronomique et street food, LollaPlanète met au centre de son initiative l’écologie et le bien-être de la planète. Ainsi, un espace entier est consacré à la sensibilisation aux problématiques environnementales à travers des activités de DIY (do it yourself, préparation à faire soi même, ndlr). Accompagné de Kaméra, les plus petits aux plus grands apprennent à faire des baumes à lèvres et du dentifrice fait maison à base de beurre de karaté pour l’un, et d’argile pour l’autre.
Pour ceux qui ne sont pas des grands amoureux de DIY, LollaPlanète rassemble d’autres associations dont Greenpeace, Pikpik Environnement ou encore Sea Shepherd mais également le Green Market où Fishbrain ou Emmaüs vous propose un eco-marché responsable, le tout non loin de la musique ambiante du festival.

Duo de filles

Côté musique, la deuxième journée réunissait les artistes que tout le monde attendait d’un pied ferme: Gorillaz, Noel Gallagher, The Killers ou encore Nekfeu. Une line-up éclectique qui nous a permis de naviguer entre pop, indue-rock, rap et même funk! Quelle programmation! Nous avons décidé de faire un petit zoom sur un duo de femmes dont la cote ne fait que monter.

Funky Jessy (Glynne)

0t8a0067
De sa carrière, on ne connaissait que ses hits. Elle est France, l’une de ses artistes dont on connait le tube et pas le nom. Elle est la voix de Rather Be et de Hold My Hand, ces musiques qui nous ont fait danser pendant des semaines et des semaines. Pourtant, elle reste encore inconnue en France. Triste à dire, mais c’est une vérité qui s’apprête à être métamorphosée tant son set a été grandiloquant et groovant! La bonne surprise de ce début de journée.
Sur scène, elle apparaît aux côtés de son groupe de cuivres et de choristes. Dès les premières secondes, une ambiance funk se dégage. Une énergie communicative a en faire pâlir tous les autres artistes du festival. Jess Glynne est totalement décontractée, et sa si belle voix puissante côtoie les étoiles. Magique.

L’infatigable Dua Lipa

0t8a0030

Quarante minutes avant le début du concert, les festivaliers attendaient de pied ferme celle qui fait valser les charts britanniques depuis des mois. Considérée comme l’une des plus grandes artistes féminines outre-Manche, Dua Lipa attire un public qui va des adolescentes fleurs bleues qui se retrouvent dans ses balades mielleuses comme No Goodbyes, aux supporteurs déchaînés de Liverpool qui reprennent en coeur One Kiss. Le set de French Montana fini, celui de la jeune britannique démarre avec une instru étourdissante, déstabilisante. Un brouhaha suivi d’un doux moment de silence — que l’on chérit tant nos tympans sifflent. Elle apparaît sur un coin de la scène, dans une tenue ébouriffante d’un bleu électrique. À coups de tubes et de danses enivrantes, elle nous fait rentrer dans son univers teinté de dark pop. Un mot nous vient à l’esprit, infatigable, tant elle saute, gesticule sur l’ensemble de la scène. Elle bouffe l’espace, et donne une énergie telle, que l’on ressent jusqu’à l’autre bout de l’Hippodrome de Longchamp. Divin.

La fondation Henri Cartier-Bresson prend ses quartiers dans le Marais dès cet automne
L’agenda culturel de la semaine du 23 juillet !
Donia Ismail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *