Non classé

J-1: ToutelaCulture se met au rythme de Lollapalooza

J-1: ToutelaCulture se met au rythme de Lollapalooza

20 juillet 2018 | PAR Donia Ismail

Musiques et gastronomie française, l’un des mastodontes des festivals français revient pour une deuxième édition. Pour vous préparer à un week-end de folie, TouteLaCulture vous a concocté une bande-son éclectique et festive!

Ce samedi et dimanche, Paris accueille le retour d’un mastodonte dans le genre des festivals, Lollaplooza, pour sa deuxième édition dans la capitale française. Fort de la réussite de l’édition 2017, le festival mythique américain propose outre qu’une line-up éclectique, une expérience complète notamment grâce à Lollachef, un espace qui met en lumière la beauté de notre gastronomie française! Au menu, les éclairs de génies de Christophe Adam, la cuisine subtile de Jean Imbert ou encore les douceurs de Yann Couvreur.
Mais revenons à la musique, le coeur de Lollapalooza. Au programme, pop britannique, rock dément, électro jusqu’au bout de la nuit et j’en passe… TouteLaCulture vous fait un petit tris sur les pépites à ne pas manquer!

Years & Years, If You’re Over me

D’un claquement de doigts, Years and Years a révolutionné la pop synthétique et en a fait son terrain de jeu. Après avoir enflammé le dancefloor avec leur premier album Communion, le trio londonien revientavec un album enivrant et dansant qui pourrait vous accompagner jusqu’au bout de la nuit. Dans un monde parallèle, la figure de proue du groupe Olly Alexander nous fait découvrir Palo Santo, monde fictif où l’homme devient un divertissement pour les robots. If You’re Over me en est l’un des tubes.

Dua Lipa, One kiss (avec Calvin Harris)

Elle signe l’un des tubes de l’été avec le DJ anglais Calvin Harris. La Londonienne Dua Lipa a créé autour d’elle un raz-de-marée depuis la sortie de son album éponyme et surtout du tube planétaire New Rules. Hits, récompenses, tournées mondiales, elle enchaîne les cartons avec une facilité qui en est presque déconcertante. Autour d’elle, un public qui dépasse celui des adolescentes en recherches de balades mielleuses. Dans son tout premier opus, elle explore les artères du genre qui l’a rendu populaire, la pop, et navigue entre électro rétro teinté d’indie rock.

Travis Scott, Antidote

Le rap à la conquête de Lollapalooza? Avec l’un des poulains de ce genre aux États-Unis, Travis Scott, le festival frappe fort. Performeur hors pair, qui avait retourné à deux reprises le Zénith de Paris en 2017, le spectacle proposé par la sensation du rap outre-Atlantique, rendu célèbre en 2017 avec son album autour de la ville Houston, Astroworld, s’apprête à faire vibrer les allées de Lollapalooza.

Zara Larsson, Lush Life

Du haut de ses 20 ans, la Suédoise Zara Larsson n’a rien à envier aux grandes pops stars américaines. Après un premier album prometteur, de multiples collaborations, et sa performance à la cérémonie d’ouverture à l’Euro 2016, Larsson s’est construit une carrière à l’image de son talent. Sur scène depuis ses 15 ans, elle impressionne sa volonté de création presque maladive.
Elle est à l’origine de l’entêtant Lush Life qui ne nous a laissé aucun répit en 2017. Une dernière pour la route…

Welcome to the party, Diplo, French Montana & Lil Pump ft. Zhavia

Une chanson extraite de la BO du blockbuster américain Deadpool 2 réunit trois artistes qui seront sur les scènes de Lollaplooza. Le DJ américain aux millions de streamings et de téléchargements, Diplo, qui a su révolutionner à sa manière l’électro en y infusant sa pâte légendaire. Mais aussi le rappeur Lil Pump, auteur du célèbre et surtout entêtant Gucci Gang, accompagné de French Montana qui toucha du bout des doigts les étoiles grâce à son tube Choppa Choppa Down.

Jess Glynne, These days (Macklemore et Rudimentals) 

Encore une Britannique, c’est dire à quel point la scène outre-Manche se développe à la vitesse de la lumière. Si son nom ou sa crinière rousse ne vous disent rien, elle était la douce et puissante voix qui a rythmé l’année 2014 avec le tube Rather Be de Clean Bandit. Aujourd’hui, fortes de ses nombreuses collaborations, et notamment de la dernière avec le rappeur américain Macklemore, Glynne vole de ses propres ailes et dévoile un tout nouveau single, I’ll be there, qui laisse transparaître l’intensité de sa voix pop-soul.

Bastille, Pompeii

Après Glastonbury et Coachella — rien que ça —, le groupe britannique nommé en hommage à la Révolution française fait un stop en France pour envahir la scène de Lollaplooza avec leur projet de synth pop dont nos amis les Britanniques raffolent. Après quelques années d’absence, le groupe britannique a signé son grand retour avec le single euphorisant Quarter Past Midnight. Mais en nostalgique que nous sommes, un petit retour s’impose en 2013, où l’électrique Pompeii a permis à Dan Smith et les siens ont côtoyé les sommets des charts britanniques.

Visuel : affiche du festival

« Ça ira (1), Fin de Louis » de Joël Pommerat repris au 104 dans le cadre de « Paris l’été »
Agenda des sorties du week-end du 20 juillet
Donia Ismail

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *