Musique

Live report : Royal Republic à la Maroquinerie (5/02/11)

08 février 2011 | PAR Mikaël Faujour

Le quatuor suédois était de retour à Paris, deux mois après un passage remarqué à la Flèche d’Or et un mois après la sortie en France de son excellent premier album, We Are the Royal, que nous vous avons présenté avec enthousiasme (cf. chronique). Le concert à la Maroquinerie ce samedi 5 février a confirmé l’excellence scénique de ce groupe, qui mériterait une ample reconnaissance.

La sortie française du premier album de ce quatuor suédois a été une belle surprise du mois de janvier. Entre garage et pop, entre The Hives, Eagles of Death Metal et Franz Ferdinand, Royal Republic livrait un premier album gorgé de tubes potentiels, au premier rang desquels les imparables singles « All Because of You », « Tommy-Gun » et « Underwear », qui ont l’envergure de classiques rock’n’roll de la décennie qui débute.

Emmenés par Adam Grahn, guitariste/chanteur géant et moustachu, à la présence kolossale, au charme et à l’humour aussi irrésistibles que les compositions du groupe, Royal Republic a offert un show particulièrement jouissif. Entrecoupé d’interludes taquins en interaction avec le public, le gig a une tournure comique qui fait mouche. Quand le public répond au chanteur le titre des chansons qu’il souhaite, il annonce après 20 minutes que la suite du concert ne sera composée que du « Sweet Home Alabama » de Lynyrd Skynyrd… avant d’enchaîner sur la suite du répertoire. Plus tard, ayant annoncé une chanson plus véloce, voilà que le guitariste débute avec le riff du « Raining Blood » de Slayer…

Le concert est court, fatalement puisque le groupe n’a qu’un album en réserve (36 minutes, comme le rappelle le chanteur). Cela passe donc vite, entre taquineries et morceaux de pure déglingue rock’n’roll, le public enchanté sautant à crever le plancher.

Avec un solide album et une telle présence scénique, il y a peu de risque de se tromper en pronostiquant un succès massif des Suédois. Ce serait mérité en tout cas.

 

Merci à Robert Gil, qui nous a fait l’amitié de nous laisser reprendre ses photos (toutes celles du concert sont visibles sur son excellent site, Photos Concerts).

Tron l’héritage: blockbuster à contretemps
Primus à la Cigale le 22 juin… 16 ans après leur dernier concert parisien
Mikaël Faujour

One thought on “Live report : Royal Republic à la Maroquinerie (5/02/11)”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *