Musique

Les veillées du Ramadan: Une ouverture vers l’ailleurs

13 septembre 2009 | PAR Audrey Saoli

L’institut des Cultures de l’Islam  est niché dans le quartier populaire de la Goutte d’or. Il organise cette année encore le festival les veillés du Ramadan. Le 10 septembre le festival 2009 s’est ouvert en présence de Bertrand Delanoë venu soutenir ce projet.Impressions et programme.

les-veillees-du-ramadan


La veille du 11 septembre, un évènement  comme les veillées du Ramadan ouvre les esprits et rappelle la réalité artistique et culturelle des pays musulmans.

Le ramadan rythme la vie de la goutte d’or. Chaque commerçant vendant son lot de produit pour rompre le jeune.  C’est dans ce contexte que l’institut est des cultures de l’Islam a été créé pour que les musulmans puissent vivre leurs religion et surtout leur culture dans de bien meilleures conditions.

Conçu dans une ancienne école c’est un très bel endroit où, grâce à l’ocre peint au mur, on a l’impression que le soleil brille même quand il s’est couché depuis longtemps.

veillee-du-ramadan-chaises

L’institut des cultures d’Islam a pour mission de faire découvrir une création contemporaine des artistes de religion musulmane. Le festival  les veillés du ramadan est le moment fort de sa programmation. Il permet aux musulmans et  aussi aux non musulmans de se retrouver. Chaque soir les artistes, organisateurs et spectateurs associent réflexion et fête.

Cette année le festival met à l’honneur la Turquie et ses habitants avec le « dub rock oriental » du groupe Baba Zula, les lectures des poètes mystiques Rûmi, un spectacle de Jean-Claude Carrière, la danse des Derviches tourneurs revisitée par Ziya Azazi, les saynètes de la compagnie stambouliote Semaver et la grande exposition, ces peuples qui parlent turc, du photographe Ergun Cagatay.

Jeudi dernier, soir d’ouverture, la soirée a débuté par la musique créée pour l’occasion par le groupe Baba Zula  et les participants ont rompu ensemble le jeûne avec un buffet de spécialités turques. Le festival propose à chaque veillée de rompre le jeûne dans un pays différent.

baba-zula1

Le groupe Baba Zula a enflammé  la salle de son rock oriental en compagnie de danseuses orientales et d’une graphiste qui improvisait des dessins retransmis sur grand écran derrière le groupe. Les « yuyus » ont résonné jusqu’à tard dans la nuit. Puis un conteur est venu nous faire voyager avec ses histoires fantastiques venues tout droit de la Turquie. Un beau moment qui nous fait traverser la méditerrané vers cet ailleurs ensoleillé.

Le festival se terminera le samedi 19 septembre avec une nuit extraordinaire au Théâtre du Châtelet où toutes les salles seront ouvertes au public, laissant le public libre d’aller d’un spectacle à l’autre.

Le programme de la semaine:

Lundi : conférence sur le sens du jeune puis psalmodie du coran

Mardi: Crossing the Bridge: the sound of Istanbul, film découverte et concert Selim Sesler

Mercredi: La nuit du destin

Jeudi : Veillée sous la lune

Vendredi: chant d’amour de Rûmi et Ziza Azazi

Samedi : Veillée au châtelet

Le site ici

Jusqu’au samedi 19, l’institut des cultures d’Islam : 19 rue Léon,  Paris 18e,  M° Barbes Rochechouart, M° Poissonnière, entrée gratuit, buffet 10 euros,

Théâtre du Châtelet : entrée sur invitation à retirer à l’institut, Place du Châtelet 75001 Paris, M° Châtelet sortie théâtre du Châtelet.

Antigone au théâtre permanent fait vibrer notre sens de la communauté
Le nouveau clip de Whitney Houston
Audrey Saoli

One thought on “Les veillées du Ramadan: Une ouverture vers l’ailleurs”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *