Musique

Les Nuits Secrètes : soir 3

11 août 2009 | PAR Pauline

Suite et fin des Nuits secrètes avec Marianne Faithfull, Horace Andy et Minimal Western.

Dimanche soir. Un programme un peu plus calme (en apparence) pour la dernière soirée du festival.

hugh-coltman-3Hugh Coltman a commencé un concert intimiste (quelques centaines de personnes tout au plus) avant de terminer devant un parterre bien rempli. Séducteur comme pas deux avec sa barbe de trois jours, son flegme anglais et son français impeccable à l’accent so british (s’il cherche un peu ses mots, il nous prévient d’entrée de jeu « Je ne suis pas idiot, je suis anglais »…), il nous a joué la majorité des titres de son album Stories from the safe house, sans oublier son ukulélé et a essayé un ou deux inédits. Si Hugh Coltman ne révolutionne pas le monde de la musique, il parvient à faire passer un moment agréable grâce à son contact avec l’auditoire. Faire rire le public, réussir à le faire chanter en chœur, choisir une jeune fille et la faire danser sur scène collé-serré ou encore raconter des anecdotes personnelles pour faire sentir toute l’histoire d’ une chanson est loin d’être donné à tout le monde. Que l’on soit fan ou non de son album, son concert est assez satisfaisant. curumin-9

On ne peut malheureusement pas en dire autant de Saule et les pleureurs. Allergiques à la chanson française (belge plus précisément), s’abstenir… Malheureusement pour le groupe de rap local, Feini-X Crew, le public était absent du jardin en cette fin d’après-midi. Ils se sont cependant bien rattrapés quelques heures plus tard à la Bonaventure en accompagnant l’électro de Minimal Western. Au jardin toujours, le brésilien Curumin nous a fait danser la samba, la bossa nova ou même un peu de hip hop, tout en profitant de la présence au clavier de Hervé Salters de General Electriks pour quelques morceaux.

Et les tarés de Monotonix sont arrivés. Sous les yeux ahuris des vigiles, tous les instruments ont été déplacés en plein milieu du public prêt à recevoir crachats, verres de bières et liquides en tout genres en pleine face. Cheveux longs, barbus à moitié nus et complètement cinglés, les Israéliens de Monotonix nous en mettent plein la vue. Au programme, pogos, cascades et slams… une chose est sûre : punk is not dead. Musicalement parlant, la prestation de Monotonix laisse largement à désirer, mais leur show, lui, n’a rien à envier aux plus grands groupes punks.monotonix-4

De l’autre côté de la ville, à la même heure, Marianne Faithfull était beaucoup plus calme. Belles chansons, belles musiques, la grande diva elle-même ne tarit pas d’éloges sur ceux qui l’accompagnent, « fantastic, wonderful, incredible ! »), et si elle s’est crue un moment à Lille, le public le lui a largement pardonné après sa déclaration d’amour. Apparemment ravie d’être là, elle nous a offert un grand show à la hauteur de son nom, manquant toutefois un peu de vie par moments.

horace-andy-10Un autre grand nom lui a succédé au jardin : Horace Andy. Devant un public survolté, le reggae man était assurément une star. A presque 60 ans, la légende jamaïcaine en grande forme a séduit un public déçu par la suite par Yo Majesty. L’absence de Shunka K en a déçu plus d’un et a rendu la tâche plus difficile à JwL B qui n’a néanmoins pas diminué ses efforts pour faire oublier l’absence de sa compagne.

Le mélange de concerts gratuits, à prix réduits, parcours secrets, combats de catch au cabaret du danger et fête foraine réussit à créer un festival éclectique qui réunit un public le plus varié possible. Passer de Pete Doherty à Calexico en traversant une fête foraine qui fait hurler du Johnny Halliday à tous les coins de rue, une expérience que l’on renouvellera avec plaisir.

Les concerts de vendredi et samedi soir, ici.

Pauline Moullot

Florent Marchet présente : La Fiancée
Les Nuits Secrètes : Soir 2
Pauline

2 thoughts on “Les Nuits Secrètes : soir 3”

Commentaire(s)

  • clem

    Suis jalouse !!

    août 11, 2009 at 20 h 39 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *