Classique

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 2 décembre

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 2 décembre

02 décembre 2019 | PAR La Rédaction

Cette semaine, encore une riche actualité musicale et lyrique à Paris et ailleurs. Les rédacteurs de Toutelaculture vous en proposent pour tous les goûts, en espérant que l’actualité sociale ne perturbera pas trop vos déplacements pour en profiter.

Par Victoria Okada, Denis Peyrat, Clément Mariage, Paul Fourier et Yaël Hirsch.

Mardi 3 décembre

12h30 à l’Auditorium du Musée d’Orsay, le jeune et dynamique Quatuor Elias interprète Haydn et Mozart.

20 h à la Salle Cortot, une autre jeune formation prometteur le Trio Atanassov, donne un programme Dvorák, Schubert et Ravel.

Toujours à 20h à la Cathédrale Saint-Louis des Invalides, le récital du pianiste Ivo Pogorelich (Bach, Chopin, Ravel) suscitera certainement des réactions très diverses. A vous de juger !

20h30 à la Philharmonie de Paris, Philippe Jordan et l’Orchestre de l’Opéra national de Paris vous envoûtent avec Debussy (Images) et Prokofiev (Romeo et Juliette).

Encore à 20h30 à la Cité de la musique, l’Orchestre national d’Ile de France, sous la direction de la jeune cheffe talentueuse Ruth Reinhardt, accueille l’extraordinaire violoniste ukrainienne Diana Tishchenko, premier Prix du Concours Long-Thibaud en 2018, dans un programme axé au 20e siècle (Lutoslawski, Mozart, Milhaud et Stravinsky).

À l’Opéra de Paris (Bastille), c’est aussi la première du ballet classique Raymonda à 19h30, avec l’époustouflant couple Dorothée Gilbert et Hugo Marchand, dans une chorégraphie de Rudolf Noureev d’après Marius Petitpa sur la musique de Glazounov. Jusqu’au 31 décembre, les distributions varient et on pourra notamment voir un autre couple renversant, Léonore Baulac et Paul Marque (il faut surveiller l’onglet « distributions » sur le site de l’Opéra, car il peut y avoir des changements de distribution selon les dates).

Mercredi 4 décembre

14h30 (mais aussi le 5 à 10h), la soprano Jodie Devos, avec la complicité de la pianiste Marine Thoreau la Salle, échange avec les jeunes (et moins jeunes) spectateurs sur la fabrique d’opéra, dans le foyer de l’Opéra Comique.

À 20h, au Théâtre des Champs-Élysées, l’Ensemble Correspondances mené par Sébastien Daucé interprète des pièces sacrées et la Pastorale de Noël de Marc-Antoine Charpentier pour s’apprêter en douceur à Noël.

Mercredi 4 et Jeudi 5 décembre

20h30 à la Philharmonie de Paris le cast du concert de l’Orchestre de Paris sera, une fois n’est pas coutume, exclusivement féminin. La cheffe américaine Marin Alsop dirigera Dvorak et les rares Chairman Dances de John Adams, ainsi que Katia et Marielle Labèque dans le concerto pour deux pianos de Poulenc. 

Du 4 au 8 décembre

De bien curieux Fantômes rôdent dans les couloirs du Château de Versailles. Cet opéra unique en son genre fut en 1991 l’événement du Metropolitan Opera de New York, qui l’avait commandé pour fêter son centenaire au compositeur John Corigliano et au librettiste William Hoffman. Les Fantômes de Versailles fut repris dans plusieurs opéras aux États-Unis, pour atterrir, en toute logique sur la scène de l’Opéra Royal de Versailles

Vendredi 6 décembre

19h30 au Théâtre des Champs Elysées les amateurs de baroque courront découvrir le rare Isis de Lully monté au Festival de Beaune par Christophe Rousset avec Les Talens Lyriques. On retrouvera le Chœur de chambre de Namur de Leonardo Garcia Alarcon ainsi que Bénédicte Tauran, Eve-Maud Hubeaux en Isis, Ambroisine Bré, Robert Getchell et Edwin Crossley-Mercer. 

Les 5 et 6 décembre

L’Orfeo de Monteverdi est au Capitole de Toulouse. Pour l’occasion, Emiliano Gonzalez Toro, à la tête de son ensemble de musique ancienne I Gemelli, cumulera les rôles de directeur musical et d’interprète (du rôle-titre !).

Vendredi 6, samedi 7 décembre et dimanche 8 décembre, c’est un incroyable week-end dédié à la Trilogie Qatsi de Philip Glass à la Philharmonie de Paris. Préparez vous à une plongée totalement hypnotique dans l’univers du musicien américain.

Du côté de la Salle Gavau, la deuxième édition du Festival La Dolce Volta, invite les artistes Wilhem Latchoumia, Anne Gastinel & Xavier Phillips, Dana Ciocarlie et Geoffroy Couteau, Amaury Coeytaux, Raphaël Perraud, Nicolas Baldeyrou à se succéder de 14h à 23h. Tous viennent d’enregistrer un album au fameux label à la vespa, créé par Michaël Adda en 2011 (lire notre interview).

Lundi 9 décembre

20h dans la grand nef du Musée d’Orsay, l’Orchestre de l’Opéra national de Paris dirigé par Philippe Jordan donne un concert Debussy et Prokofiev.

À 20h30 à la Philharmonie de Paris, ne ratez pas la venue de Tugan Sokhiev à la tête de son Orchestre National du Capitole de Toulouse. Le programme sera consacré à la 8eme symphonie de Chostakovitch et au concerto n°1 de Liszt, avec le talentueux pianiste français Lucas Debargue.

De l’autre côté des Pyrénées :

 

Du 5 au 22 décembre (à 18 ou 20h) le vérisme est à l’honneur au Liceu de Barcelone, avec Cavalleria Rusticana et Pagliacci, deux chefs-d’œuvre du genre. On y retrouvera notamment Roberto Alagna, Elena Pankratova, Aleksandra Kurzak et Gabriele Viviani dans une mise en scène de Damiano Michieletto.

visuel : affiche du festival la dolce volta

Gagnez 2 places pour le concert performance ‘Live in Blue’ le 10 décembre !
Marie-Claire Martel « La culture est un investissement, c’est un levier de déploiement de la société »
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *