Musique

La Rumeur à l’Olympia (jeudi 8 novembre) – Tout Brûle Déjà …

La Rumeur à l’Olympia (jeudi 8 novembre) – Tout Brûle Déjà …

06 novembre 2012 | PAR Alice Dubois

En 1995 nait La Rumeur, groupe de « Rap de Fils d’Immigrés », pour reprendre leurs mots, qui se définit comme « underground hardcore ».
Ils souhaitent se différencier du milieu du rap français qui, en grande partie selon eux, adapte ses textes aux exigences des radios, quitte à perdre son caractère subversif. Aussi, ils refusent d’atténuer leurs textes pour être diffusés sur des radios commerciales telles Skyrock ou Fun Radio.
Entre 2002 et 2010, le groupe est en procès pour « diffamation publique envers la Police nationale ».
Le 25 juin 2010, la Cour de cassation met fin au « marathon judiciaire » qui a duré huit ans en estimant que « certains propos, s’ils revêtaient un caractère injurieux, ne constituaient pas de délit de diffamation envers une administration publique ».

La Rumeur – Tout Brûle Déjà (Clip Officiel)

La Rumeur se produit ce jeudi 8 novembre à l’Olympia pour défendre son nouvel album Tout brûle déjà, le quatrième, sorti au printemps dernier. Ce concert, qui marquera les 15 ans du groupe originaire d’Élancourt dans les Yvelines, n’est à manquer sous aucun prétexte.

Le crew ne mâche pas ses mots. La parole est aiguisée, la démarche farouchement indépendante. Ils affirment fièrement un style littéraire et un substrat intellectuel approfondi.
Modèle d’intégrité et d’intransigeance dans le rap français, La Rumeur devient ardent sur ce quatrième album pessimiste, abouti, plus intimiste et mature. Certains membres sont devenus parents, ont terminé leurs études ou développé des activités hors du rap. Tout brûle déjà est aussi le premier disque enregistré sans pression judiciaire.

“Tout brûle déjà, c’est pessimiste comme titre, mais c’est ainsi qu’on ressent les choses. Nous sommes par exemple préoccupés par la manière dont le discours raciste s’est décomplexé. Il n’y a plus de garde-fous, ça vient parfois des plus hauts sommets de l’Etat et ça ne fait pas tellement d’éclaboussures. Tout brûle déjà… On a l’impression qu’il n’y a plus grand-chose à sauver”, (Ekoué pour Les Inrocks)

Pour terminer cet article on ne se lassera pas d’écouter et réécouter « Le coffre fort ne suivra pas le corbillard » extrait du premier opus sorti en 2002 « L’ombre sur la mesure ».

Article par LE BARBU.

Ekoué, Hamé, le Bavar et DJ Soul G vous attendent nombreux pour cette nouvelle tournée :
Jeudi 18 Octobre 2012 à 20h30 La Bobine La Bobine Grenoble (38000)
Vendredi 19 Octobre 2012 à 20h30 Le Moulin Club – Marseille (13013)
Samedi 20 Octobre 2012 à 20h30 Antipode Mjc – Rennes (35000)
Mercredi 24 Octobre 2012 à 20h00 Ninkasi Kao – Lyon (69007)
Jeudi 25 Octobre 2012 à 20h30 Le Fil – Saint-Etienne (42000)
Samedi 27 Octobre 2012 à 18h30 Zénith Arena – Lille (59000)
Jeudi 08 Novembre 2012 à 20h00 L’Olympia – Paris (75009)
Samedi 10 Novembre 2012 à 21h00 L’Autre Canal – Nancy (54000)
Vendredi 23 Novembre 2012 à 20h30 Le Rocher de Palmer – CENON (33150)
Samedi 24 Novembre 2012 à 21h00 Le Sans Réserve – Périgueux (24000)

Marie-Claire Calmus: la chansonnière des rues parisiennes
Beautiful Valley, un film touchant sur la fin d’un monde
Alice Dubois
Alice a suivi une formation d’historienne et obtenu sa maitrise d'histoire contemporaine à l'université d'Avignon. Parallèlement, elle est élève-comédienne au Conservatoire régional d'art dramatique de la ville. Elle renonce à son DESS de Management interculturel et médiation religieuse à l'IEP d'Aix en Provence et monte à Paris en 2004 pour fonder sa propre compagnie. Intermittente du spectacle, elle navigue entre ses activités de comédienne, ses travaux d'écriture personnels et ses chroniques culturelles pour différents webmagazines. Actuellement, elle travaille sur un projet rock-folk avec son compagnon. Elle rejoint la rédaction de TLC en septembre 2012. Elle écrit pour plusieurs rubriques mais essentiellement sur la Littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *