Cinema

Beautiful Valley, un film touchant sur la fin d’un monde

Beautiful Valley, un film touchant sur la fin d’un monde

06 novembre 2012 | PAR Yaël Hirsch

Meilleur premier film au Festival du film de Jérusalem, présenté au dernier festival du film israélien de Paris cette année, Beautiful Valley fait le point sur un moment de transition de la société israélienne à travers la mise à la retraire d’une femme qui s’est construite dans un de ces phalanstères à succès qu’ont été les Kibboutz. Un film d’une très grande beauté et d’une immense délicatesse en salles le 14  novembre 2012.

Alors qu’elle a passé sa vie en communauté à travailler et vivre dans un kibboutz, Hannah (Batia Bar) voit son monde doublement s’écrouler quand elle est mise de force à la retraite et quand menace de faillite du Kibboutz entraîne un processus de privatisation accéléré. D’autant plus humiliée de son inutilité nouvelle que c’est sa fille (Gili Ben Ouzilio ) qui est aux commandes du grand virage que prend la communauté, Hannah trouve refuge auprès d’un ami de son âge, Shimon (Eli Ben-Rey),  qui tient les archives de cette belle vallée qui a été à l’avant-poste de l’aventure du sionisme.

Premier long-métrage de la talentueuse et sensible Hadar Friedlich, »Beautiful Valley » parvient à la fois à saisir un tournant dans l’histoire d’Israël et à universaliser ce moment en poussant à réfléchir sur la fin d’un monde. Premier rôle terriblement fort pour la kibboutznik Batia Bar, le personnage d’Hannah est d’autant plus émouvant qu’il parle peu et traverse, muette et incapable de communiquer avec sa fille, une apocalypse de velours. Un film d’une précision et d’une finesse étonnantes sur l’âge, le rapport au passé et les non-dits entre générations.

« Beautiful Valley », de Hadar Friedlich, avec Batia Bar, Gili Ben Ouzilio, Hadar Avigad, Ruth Geller, Eli Ben-Rey, Hadas Porat, Israël/France, 2011, 90 min. Sortie le 14 novembre 2012.

Une avant-première est prévue le lundi 12 novembre à partir de 19h30 à l’INALCO, avec une présentation par l’historienne Rina Cohen-Muller et une rencontre avec Hadar Friedlich et le film sera projeté en présence de la réalisatrice, le samedi 10 novembre à 16h30 au cinéma L’Etoile Lilas (Paris 20e, m° Porte des Lilas), dans le cadre du Festival du Cinéma d’Arte.

Infos pratiques

La Rumeur à l’Olympia (jeudi 8 novembre) – Tout Brûle Déjà …
Sortie dvd: Grandeur et Décadence du Colonel Blimp
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

4 thoughts on “Beautiful Valley, un film touchant sur la fin d’un monde”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *