Jazz

[Live report] Avishai Cohen Trio et Kurt Rosenwinkel à Jazz à la Villette

[Live report] Avishai Cohen Trio et Kurt Rosenwinkel à Jazz à la Villette

08 septembre 2014 | PAR Delphine Habert

Avishai Cohen, accompagné de ses deux acolytes et du guitariste Kurt Rosenwinkel, était sur scène sous la grande halle de la Villette, vendredi dernier, dans le cadre de la 13ème édition de Jazz à la Villette qui se déroule jusqu’au 14 septembre.

Le festival Jazz à la Villette accueille une grande manne d’artistes d’univers variés et proposent des événements musicaux originaux. Des spectacles pour enfants et un cycle de films ont été organisés mais aussi une dizaine de créations spéciales ainsi qu’un marathon de concerts autour des disques phares sortis en 1959, une année charnière dans l’évolution de la musique jazz.

Afin de vivre au plus près le festival, Toute La Culture était sous la Grande Halle de la Villette, vendredi dernier, pour accueillir l’un des plus grands bassistes de jazz moderne de sa génération : Avishai Cohen. Avant d’accueillir ce grand bonhomme, Ambrose Akinmusire, un virtuose de la trompette, jouant plus vite que son ombre, présente son projet avec le pianiste Sam Harris, le contrebassiste Harish Raghavan et le batteur Justin Brown. L’artiste manie son instrument à merveille et peut tout jouer, il peut retranscrire des bruits relatifs à l’univers urbain et arrive même à imiter les voix humaines avec son instrument.

Après cette première partie, vingt minutes de pause s’imposent, notamment pour affiner l’accordage du piano. Avishai Cohen, vers 21h20, arrive alors sur scène, accompagné de ses deux musiciens Daniel Dor à la batterie et Nitai Hershkovits au piano. Ils entonnent un morceau d’Avishai Cohen avant d’accueillir leur hôte, le guitariste Kurt Rosenwikel. Le quatuor improvisé pour l’occasion interprète des compositions du musicien américain. Ce dernier utilise un effet de guitare très particulier, un mélange de son de synthé électro, de flûte et de guitare jazz. Il utilise cet effet durant tout le concert, nous laissant un peu sur notre faim. Il joue avec un certain décalage rythmique et ses solos peuvent surprendre tant il s’éloigne de la mélodie principale. Kurt Rosenwinkel semble vouloir se détacher des codes harmoniques traditionnels, en les mélangeant notamment à des modes orientaux.

Avishai Cohen et son trio nous jouent quelques tubes comme Alfonsina y el mar, ce magnifique duo de chant et de basse, ou encore Remembering, dont la petite mélodie au piano est jouée subtilement. En clôture de ce concert, Kurt Rosenwinkel revient pour interpréter avec le trio le morceau Besame mucho, une interprétation novatrice.

Le festival Jazz à la Villette continue, pour plus d’infos sur la programmation, c’est par .

© Visuels : Frank Pusch – Siebe Van Inewelde – Fran Kaufman

[Critique] « Chambre froide » à la Pépinière théâtre
Lola versus Powerman and the Money-Go-Round, Part One
Delphine Habert

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *