Pop / Rock
Lola versus Powerman and the Money-Go-Round, Part One

Lola versus Powerman and the Money-Go-Round, Part One

08 septembre 2014 | PAR Jean-Christophe Mary

« You really Got Me, Sunny Afternoon, Death OfA Clown, , Lola… « . Cette année, les Kinks fêtent leur demi siècle avec la réédition de leurs classiques publiés entre 1964 et 1970. Premiers albums à paraître ces jours ci une compilation de 17 titres et Lola versus Powerman and the Money-Go-Round, Part One , l’un de leurs albums les plus populaires et influents.

Cette réédition du dernier grand album des Kinks paru en 197O éclairera aussi bien le fan nostalgique que le néophyte sur ce groupe phare du mouvement pop rock qui balaya l’Angleterre au milieu des 60’s. Si l’on entend souvent parler des Who ou des Rolling Stones, on connaît moins cet excellent quatuor Londonien relégué au second plan. L’âge d’or des Kinks se situe entre 1964 à 1972, époque où Ray Davies (chant, guitare), son frère cadet Dave Davies (chant, guitare), John Dalton (basse), John Gosling (claviers) et Mick Avory (batterie) élaborent ce nouveau courant musical musicaux qui va de la pop au rock en passant par le rhythm and blues, avec des incursions vers le music hall et la country. Marqué dès l’enfance par les fêtes du samedi soir qui se déroulent toute la nuit dans le salon familial avec le chaos, la bière et les chansons à reprendre en chœur, Ray Davies se révèle être un auteur compositeur exceptionnel, avec cette voix, marquée la soul noire américaine. Instrumentiste émérite, son frère Dave se charge lui de façonner le son des Kinks avec ces guitares électriques au sonorités incisives et les voix gorgées d’effets spéciaux. Mené de mains de maître par les frères Davies, les titres vont droit au but et évoquent le quartier de leur enfance au Nord de Londres Muswell Hill, décrivent avec justesse les tranches de vie de la classe ouvrière britannique. On redécouvre aujourd’hui avec plaisir les titres entre folk pop, hard rock et music hall de « Lola versus Powerman and the Money-Go-Round, Part One » tout en savourant quelques pépites inédites et autres raretés présents sur le deuxième album de l’édition deluxe. Si la liste est trop longue pour mentionner tous les joyaux musicaux que l’on peut découvrir ici, citons tout de même ces titres à l’humour corrosif sur ce jeune homme qui veut percer dans la musique (« The Contenders, « Denmark Street » ou « Top Of The Pops » ) sur l’argent du showbiz (« The Moneygoround ») et le célèbre titre « Lola « qui raconte l’histoire d’un travesti. A travers ces titres résolument modernes pour l’époque, on mesure toute l’intelligence et la finesse d’écriture de Ray Davies. Cette édition Deluxe intégralement remasterisée à partir des bandes originales propose 7 titres inédits, des versions alternatives avec en bonus la musique de la comédie « Percy » que les Kinks allaient tourner l’année suivante. A noter aussi la sortie d’un best of de leurs classiques publiés entre 1964 et 1970.

Jean-Christophe Mary

Disc One

1. The Contenders
2. Strangers
3. Denmark Street
4. Get Back In Line
5. Lola
6. Top Of The Pops
7. The Moneygoround
8. This Time Tomorrow
9. A Long Way From Home
10. Rats
11. Apeman
12. Powerman
13. Got To Be Free

Disc Two

1. « God’s Children »
2. « Lola » (instrumental blues jam version)
3. « The Way Love Used to Be »
4. « Completely » (instrumental)
5. « Running Round Town » (instrumental)
6. « Moments »
7. « Animals In The Zoo »
8. « Just Friends »
9. « Whip Lady » (instrumental)
10. « Dreams »
11. « Helga » (instrumental)
12. « Willesden Green
13. « God’s Children – End » (instrumental)

[Live report] Avishai Cohen Trio et Kurt Rosenwinkel à Jazz à la Villette
[Réservez vite] Paul Simon et Sting en tournée européenne
Jean-Christophe Mary

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture