Musique

Il était une fois Joe Dassin au Grand Rex : Julien raconte Joe Dassin

14 décembre 2010 | PAR La Rédaction

Par Audrey Moutot

La mode en ce moment est aux spectacles consacrés à des figures de la chanson française disparues trop tôt : Mike Brant « Laisse-moi t’aimer » mis en scène au théâtre Comédia et « Il était une fois Joe Dassin » qui rejoue au Grand Rex du 11 au 23 janvier 2011.

Premiers instants, tension perceptible dans la salle. On veut aimer le spectacle, ces retrouvailles possibles avec le chanteur. Les chansons de Joe Dassin s’appliquent à transmettre des émotions fortes avec des mots simples, elles sont des tableaux de vie. Des paroles qui touchent rencontrent des mélodies qui nous emportent, de l’été indien aux Champs-Elysées.

Atmosphère électrique dans la salle donc. On ne veut pas être déçu, tout en sachant que le meilleur pour chanter Joe Dassin reste… Joe Dassin. Equilibrisme du spectateur, assez bien servi en retour par l’équilibre de la mise en scène. Ni seulement un spectacle chanté ou dansé, la projection d’images d’archives (que l’on voudrait plus nombreuses !) ou des témoignages du présent, le spectacle de Christophe Barratier est un peu de tout cela.

Tableaux colorés, richesse des costumes, énergie et implication sur scène, les artistes partagent avec le public une exigence de justesse, pour retrouver ensemble le goût de la Madeleine de Proust ou plutôt du « Petit pain au chocolat » de Joe. Le fait que ce soit Julien, le propre fils de la vedette qui ait imaginé la chose construit un sens et rend le défi d’autant plus savoureux. Son pari ? Que la quête du public fasse écho à la sienne.

Acrobatie de la mise en scène, prise de risque, mélange des genres, le moment est très plaisant. Apothéose, le tableau proposé sur la chanson « Salut » où le duo père / fils remue forcément. Pudique, impudique ? Effet réussi en tous cas, on est totalement plongé dans l’histoire du fils qui cherche à expliquer son père à travers ses chansons.
Chapeau les artistes !

Il était une fois Joe Dassin – Du mardi 11 janvier au dimanche 23 janvier 2011 – Le Grand Rex – 1 bd Poissonière 75002 Paris – Métro Bonne Nouvelle – 08 92 68 05 96 (0,34 € la min) – www.legrandrex.com

Cet Autre que Moi : un regard sur l’adolescence
Les années collège par Samuel Benchetrit… Touchant et drôle
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *