Musique

Entretien avec Hawksley Workman, épisode 2 : Striptease

14 juillet 2010 | PAR Sarah

Depuis son passage en mai dernier à Paris, Hawksley Workman a conquis les cœurs de la rédaction de la boite à sorties (voir le Live Report). Nous avons donc décidé de vous faire découvrir en 4 épisodes cet artiste hors normes qui mérite beaucoup plus de reconnaissance. Pour redécouvrir l’épisode 1, c’est par ici.
Pour ce 2ème épisode, Hawksley nous parle de lui-même : son succès, ses albums, son travail en tant qu’artiste, ses influences… tout y passe, même Jay-Z !

Chaque fois que tu sors un album, la presse musicale est unanime en rédigeant les meilleures critiques. A tes concerts, beaucoup de fans viennent accompagnés d’amis qui n’ont jamais entendu parler de toi, et, qui ressortent enthousiasmés ! Comment analyses-tu le fait que, malgré la qualité de ton travail, tu n’aies pas plus de succès ?
(Rires)…ça, c’est une question difficile ! Je vais être franc, je n’en sais rien. Pour être honnête, c’est un combat que je mène, mais je n’y arrive pas, c’est un peu bizarre. Je pense que c’est parce que je fais de la musique qui n’est pas « à la mode ». Et je crois sincèrement que, dans un sens, la Musique est devenue un accessoire de mode. Si tu es un mec cool qui porte des lunettes et boit de la bière, alors tu vas écouter ce style de musique. Si t’es un jeune qui sort en boîte, alors tu vas écouter un autre style de musique. Parfois, je me dis que la Musique est faite pour sponsoriser une coupe de cheveux, une paire de chaussures… Et, dans un sens, ma musique ne rentre dans aucune case, aucune catégorie. Et comme, je ne fais jamais le même genre d’albums, je n’arrive jamais à toucher 100 % d’une communauté. Au fond de mon cœur, je pense que je suis vraiment bon dans ce que je fais, je crois en ma musique. Et ça me surprend parfois de ne pas être plus célèbre. Ce que je fais est « vrai » et je pense que vendre du « Vrai » ne marche pas en ce moment. Nous sommes dans un monde d’amusement avec la télévision et les jeux-vidéos, et moi, je ne m’inscris pas dedans car ma musique est faite de vraies émotions. En plus, ma musique ne peut pas être jouée partout (par exemple, dans une salle d’attente) : elle n’est pas faite pour passer ta journée, mais elle est faite pour vraiment être écoutée. Les artistes comme moi sont très impliqués dans leur musique… c’est un peu triste tout ça.

Il y a quelques semaines, j’ai lu que ton premier album « For Him And The Girls » venait de sortir officiellement aux Etats-Unis, 10 ans après sa date de sortie initiale. Peux-tu m’en dire plus ?
C’est plus commercial qu’autre chose. Je ne sais pas vraiment pourquoi cela a été fait alors qu’on est dans l’ère d’Internet où tu peux avoir ce que tu veux, quand tu veux. Mais bon, l’album est sorti officiellement aux USA. Par contre, j’ai lu des critiques très intéressantes. Certaines disaient que ma musique ressemble à des choses qui sont faites actuellement, comme Grizzly Bear ou d’autres groupes à la mode, mais que je faisais déjà ce genre de musique il y a 10 ans ! C’est sympa de lire tout ça, mais ça me rappelle que je n’ai pas toujours été en phase avec ma génération. Si l’album est finalement sorti aux USA, c’est sûrement parce qu’il est… à la mode !

L’album « Between The Beautiful » est sorti en France, mais pas le suivant « Los Manlicious ». Les 2 ont été enregistrés presque en même temps et ont des chansons en commun. Quelle est l’histoire de ces 2 albums ?
C’était un moment difficile pour moi. Universal ne voulait plus sortir mes albums car je ne vendais pas assez de disques. C’était bizarre car la musique, c’est mon Amour, c’est ma Vie, c’est Tout pour moi. Et, alors que tu travailles pour une multinationale qui ne veut que gagner de l’argent, tout à coup, tu perds toute ton importance si tu ne lui rapportes pas assez. Voilà pourquoi c’était difficile : c’est 2 albums représentent un moment dans ma vie où ma maison de disques s’en foutait, mon manager s’en foutait, et moi-même, je m’en foutais. Tout allait de travers. Je ne savais pas quoi faire, mais je savais que je devais continuer à enregistrer. Ce ne sont pas mes albums préférés, mais ils possèdent de très bonnes chansons.

Moi j’adore « The City Is A Drag » et « Oh You Delicate Heart ».
Ce sont sûrement les meilleures de ces albums.

Et j’aime aussi « Fatty Wants To Dance ».
Ah bon ? Je l’aime bien aussi.

Un de mes albums préférés de tous les temps est « Lover/Fighter ». Penses-tu enregistrer un nouvel album aussi rock et pour lequel tu vas en tourner avec un groupe complet ?
Je ne sais pas si « Lover/Fighter » est vraiment rock. Je pense que « Meat » l’est plus. Mais je vois ce que tu veux dire quand tu parles de tournée : j’adorerais jouer avec un line-up complet (guitares, basse, batterie, claviers) une nouvelle fois à Paris. Mais, c’est vraiment trop cher d’amener tout un groupe en Europe. C’est vraiment dommage. En plus, mon groupe aimerait vraiment venir. Comme je suis moins célèbre en France maintenant, c’est dur de faire venir mon groupe. Je devrais peut-être recruter des musiciens français.

Au fait, tu aimes Phoenix ?

C’est super. Ils pourraient jouer pour moi ! Ils sont super connus en France maintenant. J’adore leur album, je pense que leur dernier album est l’un des meilleurs albums pop rock de l’année dernière.

Quels artistes t-ont inspiré quand tu as commencé à jouer de la musique ?
Mes artistes préférés quand j’étais jeune étaient Michael Jackson (simplement parce que j’étais un enfant) et beaucoup de groupes des années 80 comme the Smiths, Laurie Anderson ou The Cure. Mais aussi pas mal de groupes des années 70 comme Led Zeppelin ou the Who. Mon père écoutait beaucoup de pop : Elton John et Stevie Wonder.

Et qu’écoutes-tu en ce moment ?
Maintenant, j’écoute pas mal de rap ! J’adore Jay-Z ! j’écoute pas mal de rock indé comme Phoenix ou The XX. J’essaye d’écouter le maximum de nouvelles choses que je peux pour entendre ce que les autres font. J’aime entendre ce qui est à la mode, comme on disait tout à l’heure. Et parfois, je suis confus. Quand j’écoute Phoenix justement, je trouve beaucoup de similitudes entre eux et moi : une approche expérimentale, du rythme, des sons cools… Pour résumer, en ce moment c’est : Phoenix, The XX et pas mal de rap, surtout Jay-Z. Je crois que j’aime Jay-Z grâce à toutes les nuances. C’est difficile pour toi qui es Français de les capter, mais Jay-Z maîtrise cela et ça devient spécial. La majorité des rappeurs, c’est comme un sandwich classique : pain, jambon, fromage et mayonnaise. C’est tout. Et parfois, avec Jay-Z, tu as le meilleur sandwich ! Celui que tu n’as jamais mangé où tout est délicieux. Ce que je peux dire c’est : Jay-Z est délicieux !

Aimerais-tu travailler avec lui ?
Je tuerais pour ça ! Mec, ce serait trop bon, et, on pourrait faire des trucs excellents ensemble ! Mais ce mec, il est sur une autre planète… il est plus riche que Dieu !

As-tu déjà pensé à sortir un album live ?
C’est bizarre que je ne l’aie pas encore fait en fait. Car je pense que mes concerts sont parfois meilleurs que mes albums la plupart du temps.

Ta façon de chanter est complètement différente…
Je sais… mais je ne sais pas l’expliquer. C’est vrai, sur scène, je suis libre… Je ne sais vraiment pas comment expliquer cela…

C’est ça la magie : c’est quand tu découvres sur scène quelque chose de totalement différent que sur les albums.
Tu sais quoi ? Il faut que j’envoie un texto à Mr. Lonely de suite pour lui dire « ne me laisse pas faire un autre album par moi-même… » (Hawksley envoie un message depuis son iPhone). Tu as raison… le prochain album sera plus instinctif et guidé par le cœur… C’est ton idée, mais je la récupère ! (rires…)

Anfa

Gagnez 2×2 places par soir pour le festival d’Avignon
Sa Majesté des Cygnes
Sarah

4 thoughts on “Entretien avec Hawksley Workman, épisode 2 : Striptease”

Commentaire(s)

  • crabby33

    Merci toujours aussi intéressant.
    Vivement la suite,

    Christophe

    juillet 27, 2010 at 10 h 28 min
  • crabby33

    Bonsoir,

    Je me languis de lire la suite.

    Merci par avance,

    A bientôt,

    Chris

    septembre 9, 2010 at 21 h 01 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *