Electro
[Interview] « Panoramas, la Bretagne est indéniablement une terre de festivals »

[Interview] « Panoramas, la Bretagne est indéniablement une terre de festivals »

09 avril 2014 | PAR Enora Le Goff

Du vendredi 18 au dimanche 20 avril a lieu le festival Panoramas, premier festival du printemps, il se passe en Bretagne (à Morlaix – 29) et étonne depuis déjà de nombreuses années par sa scène electro grandissante et sa programmation alléchante avec des pointures comme Boys Noize, Bakermat ou Parov Stelar !

Quelles comparaisons peuvent-être faites entre la première édition du festival et son ampleur actuelle?

Joran Le Corre : En gros, on peut dire que c’est la même équipe à la tête d’un événement créé et dirigé avec passion depuis 17 ans. Sauf que maintenant les concerts ne se déroulent plus dans les bars pour quelques dizaines de personnes (avec une entrée en francs) mais se passent dans un Parc Expo réaménagé pour plusieurs milliers de festivaliers.

Y a-t-il une pression particulière lorsque l’on sait que Panoramas est l’un des premiers festivals bretons de la saison ? 

J.L.C. : Le fait d’être un des premiers festivals d’envergure nationale à ouvrir la saison ne nous stresse pas plus que ça à vrai dire…Il y a surtout pour nous la pression de bien organiser le festival, sans anicroches, et de faire en sorte que les festivaliers en repartent conquis. C’est important. Comme c’est important pour nous d’améliorer chaque année l’accueil du public, des pros, des médias et des artistes. La pression du remplissage nous pèse aussi même si nous sentons depuis quelques années que le public s’est approprié l’événement et se déplace en nombre. Le fait d’afficher complet avant l’ouverture des portes est tout de même rassurant.

Au départ le festival avait le désir de révéler des nouveaux artistes, futures pointures (Boys Noize qui s’est révélé ces dernières années…), retrouve-t-on toujours aujourd’hui cette idée, notamment vis-à-vis de la scène électro ?

J.L.C. : Oui, on la retrouve tous les ans. On ne court pas après ça mais nous sommes contents quand des artistes ayant fait leurs premiers pas en festival sur Panoramas explosent après. On peut citer M83, Izia, Vitalic, Popof, Madeon, Justice… Et plus récemment des gens comme Bakermat, Klangkarussell ou Boris Brejcha. Cette année nous comptons beaucoup sur des artistes comme Amine Edge & Dance, Claptone, Marlin, Klingande ou Tâches pour briller très fort dans les années qui viennent.

Vous insistez sur l’aspect pluriel du festival (concerts dans les lycées, spectacles et performances théâtre…), en dehors des grandes scènes musicales et artistes connus, comment cela se manifeste-t-il concrètement ?

J.L.C. : Nous essayons tous les ans de proposer des à côtés aux grosses soirées au Parc Expo. C’est important pour l’animation du centre-ville. Cela s’exprime par des concerts dans les lycées de Morlaix, des concerts pour les enfants, des expos, un tournoi de Street Golf avec animations Dj / Saut à l’élastique, un ciné-concert avec Rodolphe Burger, un off avec un concours de films amateurs…

L’emplacement géographique du festival joue-t-il sur la fréquentation de l’événement, sur son public ?

J.L.C. : La Bretagne est indéniablement une terre de festivals avec en plus un des meilleurs publics qui puisse exister.

Du coup, l’éloignement géographique ne nous empêche pas de faire de belles programmations avec des artistes venus du monde entier. Peut-être savent-ils que le déplacement en vaut la peine… J’aime le croire!

Quel(s) artistes êtes- vous particulièrement fiers d’accueillir cette année ?

J.L.C. : Wart a une activité moins exposé au grand public de tourneur d’artistes en plus de l’organisation de Panoramas. Du coup, nous avons une certaine fierté quand les artistes dont nous nous occupons jouent à Panoramas et marquent les esprits. Ce sera à coup sûr le cas cette année avec Blind Digital Citizen, Acid Arab, Clyde P, Encore! ou Tâches. Par le passé, ce fut le cas pour Naive New Beaters, Sexy Sushi, Julian Jeweil, Rich Aucoin, Rodolphe Burger…

Le début des festivités c’est bientôt, et pour voir toute la programmation c’est ici! 

Visuel : (c) Panoramas

Infos pratiques

Parc zoologique de Paris
Festival Stage Of The Art
Enora Le Goff

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *