Musique

Des spectacles gratuits pour le 14 juillet à Paris

10 juillet 2010 | PAR Christophe Candoni

A l’occasion de la fête nationale du 14 juillet, un petit nombre de théâtres publics parisiens, comme la Comédie-Française et l’Opéra national de Paris, offre la possibilité d’assister gratuitement à la représentation d’un spectacle en ce moment à l’affiche. Il y en aura pour tous les goûts : du théâtre et de la danse, classique ou contemporain. Ces occasions sont rares et attirent de nombreux spectateurs curieux et passionnés. Aucune réservation n’est possible, les billets sont à retirer le jour même, directement au théâtre, dans la limite des places disponibles et par ordre d’arrivée. Il faudra donc être motivé et faire la queue… Petit tour d’horizon des propositions.

 

 

La Comédie-Française donne une représentation de son triomphant « Cyrano de Bergerac ». Le spectacle, créé en 2006 et récompensé par six molières est incontournable. C’est une réussite totale et, chose rare, il ne quitte plus l’affiche depuis cinq saisons! Denis Podalydès a réalisé une mise en scène inventive à la fois spectaculaire et poétique, à la gloire du théâtre et des acteurs et la troupe du Français y est à son meilleur! On applaudit l’interprétation magistrale et tellement émouvante de Michel Vuillermoz dans le rôle-titre . Un grand spectacle.

Cyrano de Bergerac, matinée gratuite à 14h. A la Comédie-Française, 1 place Colette (1arr.), M°Palais-Royal.

 

 

De la danse et des étoiles à l’Opéra de Paris qui offre, pour la première fois cette année, non  pas une mais deux représentations au public. On peut (re)voir « La petite danseuse de Degas » au Palais Garnier dans l’après-midi. Le chorégraphe et maître de Ballet Patrice Bart plonge dans le passé de l’Opéra et redonne vie à la célèbre statuette de Degas. Le ballet évoque le parfum du Paris populaire de la fin du XIX siècle, des studios de répétitions au Cabaret du Chat Noir et des coulisses d’un théâtre plein de vie. La distribution annoncée réunira de jeunes étoiles comme Dorothée Gilbert, Emilie Cozette, Benjamin Pech et Karl Paquette. En soirée, les portes de l’Opéra Bastille s’ouvriront sur « Kaguyahime », une fable japonaise à la beauté fantastique et sensible chorégraphiée par Jiri Kylian. Le spectacle fait son entrée au répertoire du ballet de l’Opéra en cette fin de saison. Il sera dansé par Marie-Agnès Gillot,  Stéphane Bullion et Mathias Heymann portés par le son des percussions Kodo et de l’ensemble Gagaku .

 La petite danseuse de Degas, matinée gratuite à 14h30 (ouverture des portes à 13h). Au Palais Garnier, Place de l’Opéra, M°Opéra ou Auber (RER A).

Kaguyahime, soirée gratuite à 19h30 (ouverture des portes à 18h). A l’Opéra Bastille, Place de la Bastille ou rue de Lyon. M°Bastille.

 

 Le sociétaire de la Comédie-Française Guillaume Gallienne présente au Théâtre de l’Athénée « Les garçons et Guillaume à table ! ». Il a écrit lui-même ce texte très personnel dans lequel il se livre avec beaucoup d’humour et de tendresse, mettant en scène les membres de sa famille et le jeune homme qu’il a été . Avec la poésie burlesque qui lui appartient, Gallienne raconte comment, enfant, il se comportait en petite fille par amour pour sa maman qu’il ne voulait pas contrarier. Sa pièce est l’histoire d’un malentendu, d’une quête identitaire et d’un coming out hétérosexuel! Le spectacle a d’abord vu le jour discrètement en 2008 au Théâtre de l’Ouest Parisien à Boulogne avant une longue tournée et le molière de la révélation théâtrale masculine cette année. Le succès ne se dément pas, il revient à Paris et affiche complet depuis des mois. Cette représentation gratuite est une chance à saisir.

Les garçons et Guillaume à table !, matinée gratuite à 15h. Au Théâtre de l’Athénée, Sq. de l’Opéra Louis Jouvet, 7 rue Boudreau (9arr.).

D’autres bon plan au festival Paris Quartier d’été : de la danse contemporaine au Palais Royal avec la soirée Dominique Bagouet et la possibilité d’assister à la répétition générale ouverte au public de « La dame de chez Maxim » dans la mise en scène de Sivadier qui est reprise pour le festival au Théâtre Monfort.

Infos pratiques

Le FN s’attaque à Diam’s dans le Var
Gagnez 5X2 places pour Mais n’te promène donc pas toute nue! le 16 juillet
Christophe Candoni
Christophe est né le 10 mai 1986. Lors de ses études de lettres modernes pendant cinq ans à l’Université d’Amiens, il a validé deux mémoires sur le théâtre de Bernard-Marie Koltès et de Paul Claudel. Actuellement, Christophe Candoni s'apprête à présenter un nouveau master dans les études théâtrales à la Sorbonne Nouvelle (Paris III). Spectateur enthousiaste, curieux et critique, il s’intéresse particulièrement à la mise en scène contemporaine européenne (Warlikowski, Ostermeier…), au théâtre classique et contemporain, au jeu de l’acteur. Il a fait de la musique (pratique le violon) et du théâtre amateur. Ses goûts le portent vers la littérature, l’opéra, et l’Italie.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *