Musique
Decès du chef d’orchestre allemand Wolfgang Sawallisch

Decès du chef d’orchestre allemand Wolfgang Sawallisch

24 février 2013 | PAR Yaël Hirsch

Wolfgang Sawallisch, l’un des chefs d’orchestres les plus reconnus est mort  à l’âge de 89 ans dans sa maison de Haute-Bavière, vendredi 22 février. C’est l’Opéra d’État de Bavière que Sawallisch a dirigé pendant plus de 20 ans qui a fait l’annonce officielle de sa disparition.

Avec Wolfgang Sawallisch, le classique a perdu « L’un des derniers « Grands »chefs du siècle », a twitté le violoniste Renaud Capuçon. Né à Munich en 1923, Wolfgang Sawallisch a fait le conservatoire dans sa ville, avant d’entamer une carrière internationale qui l’a amené à Cologne, Berlin, au festival de Bayreuth où il fut l’un des plus jeunes chefs d’orchestres à prendre la baguette dans les années 1957 et Philadelphie (1993-2000). Son répertoire de prédilection était romantique (Beethoven Schubert, Mendelssohn et Brahms). Sawallisch était aussi un pianiste de renommée mondiale, il a notamment réalisé plusieurs enregistrements du « Winterreise » de Schubert dont un avec le baryton Thomas Hampson.

Tandis que l’opéra d’État de Bavière prévoit de dédier un requiem de Verdi dirigé par Zubin Mehta au regretté chef d’orchestre, ce lundi 25 février, nous vous proposons de le (re) voir à la tête du Philharmonique de Vienne dans la 9ème symphonie de Beethoven.

Les lumières de l’invisible : Patricia Darré explore les possibilités des mediums
Nouveau Festival : Focus sur le collectif Slavs and Tatars. Réflexions linguistiques et esthétiques autour de l’axe Paris – Téhéran – Moscou
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture