Classique

The Midsummer Festival à Hardelot : tout pour être incontournable!

The Midsummer Festival à Hardelot : tout pour être incontournable!

24 juin 2015 | PAR Elodie Martinez

Du 19 juin au 5 juillet se tient la 6ème édition du Midsummer Festival au Château d’Hardelot, petit havre paisible dans le Nord de la France, à proximité de Boulogne-sur-Mer. Si ce festival est encore jeune, il a déjà tout pour plaire et devenir incontournable!

Le cadre est absolument paradisiaque : la mer non loin, les dunes, parfois un bruit qui s’échappe du théâtre lors des répétitions… « là, tout n’est qu’ordre et beauté, luxe, calme et volupté » comme dirait un certain Baudelaire. Mais ordre baroque et luxe sans aucune connotation négative : il s’agit ici de richesses. Une richesse historique avec le château d’Hardelot permettant un retour dans l’Histoire franco-anglaise mais aussi dans l’esthétisme de nos voisins d’outre Manche. Quel délice de déambuler dans ces pièces aux multiples trésors en attendant le prochain concert!

Richesse également dans le programme proposé :  Nathalie Stutzmann, Hélène Schmitt, François Guerrier, Magdalena Kozena, Le Concert d’Astrée (dirigé par Emmanuelle Haïm), ou encore Anna Reinhold et l’Ensemble A Deux violes esgales, tout cela en trois jours seulement! Que dire de The Fairy Queen in Progress si malicieusement sous-titré « Opéra tout terrain, à 12 avec entrain et sans entracte (quoique si…) » joué jeudi et vendredi? On ne sait plus où donner de la tête mais les oreilles se laissent plaisamment vagabonder…

Entre deux plaisirs musicaux et une fois le château visité, il est encore possible de se reposer dans le jardin d’hiver où l’on peut commander à boire et/ou à manger dans un cadre paisible. On peut également s’y retrouver et échanger sur les impressions et concerts passés (ou même à venir). Le Tea Time n’est donc pas oublié, d’autant plus que certains spectacles peuvent également avoir lieu ici. La tour du guet offre quant à elle un troisième lieu possible de concerts, très intime et au nombre de places limité : un petit cocon…

Si malgré tout cela on a peur de ne pas savoir quoi faire durant le peu de temps qu’il reste dans le weekend ou dans la journée, il est possible de participer aux ateliers en famille proposés dans la cadre du festival. Ces derniers ont lieu le dimanche matin et permettent un moment de partage entre enfants et adultes où on ignore finalement qui prend le plus de plaisir! Preuve, s’il en faut, que la musique, quelle qu’elle soit, est ouverte à tous…

Bien sûr, le lieu principal des spectacles reste le théâtre élisabéthain provisoire mais efficace en attendant que celui actuellement en construction soit terminé pour la saison prochaine. Fabuleux projet que celui-ci  : il s’agit de la toute première construction de ce type en France. Le lieu sera en effet entièrement ventilé naturellement et sera un phare en Europe en matière de développement durable tout en restant facilement accessible pour tous, y compris pour la technique. Elle pourra accueillir 400 personnes et un maximum de 29 musiciens sur scène, scène qui permet par ailleurs de multiples jeux pour les artistes.

Enfin, pour agrémenter  un séjour déjà extrêmement riche, il est encore possible de se rendre à Notre Dame de Boulogne sur Mer, cathédrale au dôme impressionnant et à la crypte redécouverte au cours du XIXe siècle (en 1828 pour être exacte), ouverte au public en 1839 mais nouvellement réhabilité dans le cadre d’un projet européen. Ne manquez pas la visite de ce lieu aux multiples trésors retraçant l’Histoire ou l’art roman (avant de passer à un autre type d’art). Un musée souterrain dont les murs sont aussi des pièces de collections et où il fait bon revenir plusieurs fois afin de profiter pleinement de cette belle aventure.

Vous l’aurez donc compris, The Midsummer Festival n’a pas à rougir de la moindre comparaison. Tout est au rendez-vous pour passer un moment inoubliable : cadre, programme, accueil, atmosphère chaleureuse, proximité, partage, échange, richesses culturelles et historiques… Même s’il vous faut traverser le pays pour vous y rendre, n’hésitez pas un instant : vous ne regretterez pas!

Lien vers le site officiel

©remi vimont
© Studio Andrew Todd_2306
@ Pascal Brunet
©A.BaudryTcherniak
@flopecriaux cg62
©arsenal Metz
©cMidsummer 2015
©Elodie Martinez

Infos pratiques

True Detective saison 2, réussite ou déception ?
Paris Danse Hip Hop, le pari réussi de la danse hip-hop au Casino de Paris
Elodie Martinez
Après une Licence de Lettres Classiques et un Master en Lettres Modernes, Elodie découvre presque par hasard l'univers lyrique et a la chance d'intégrer en tant que figurante la production du Messie à l'Opéra de Lyon en décembre 2012. Elle débute également une thèse (qu'elle compte bien finir) sur Médée dans les arts en France aux XVIIe et XVIIIe siècles, puis, en parallèle d'un stage dans l'édition à Paris, elle découvre l'univers de la rédaction web et intègre l'équipe de Toute la culture où elle participe principalement aux pages d'opéra, de musique classique et de théâtre. Elle a aussi chroniqué un petit nombre de livres et poursuit l'aventure une fois rentrée sur Lyon. Malheureusement, son parcours professionnel la force à se restreindre et à abandonner les pages de théâtre. Aujourd'hui, elle est chargée de projets junior pour un site concurrent axé sur l'opéra, mais elle reste attachée à Toute la culture et continue d'être en charge de l'agenda classique ainsi que de contribuer, à moindre échelle, à la rédaction des chroniques d'opéra.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *