Classique
Little girl blue, la voix de Nina Simone dans les cordes de Sonia Wieder-Atherton

Little girl blue, la voix de Nina Simone dans les cordes de Sonia Wieder-Atherton

24 septembre 2014 | PAR Bérénice Clerc

« Little girl blue from Nina Simone » la dernière prouesse musicale de Sonia Wieder-Atherton disponible chez Naïve entraîne dans les profondeurs déchirantes de la musique. La voix rarissime de Nina Simone sort des cordes du violoncelle, des marteaux du piano et des tintements des percussions. Une pièce unique, émouvante et luxueuse à écouter d’urgence.

006029

Nina Simone fait voyager de sa voix unique le monde entier. Joies, douleurs, violences, colères, révoltes salvatrices elle habite le son et sait faire naître le silence pour enivrer la foule.
D’où vient cette voix chaude, rocailleuse, déchirée, bouleversante, hypnotique où le classique croise le jazz, rencontre le gospel, la chanson douce de l’enfance et tire dans le tas, entraine les auditeurs dans leurs profondeurs intimes.

Sonia Wieder-Atherton plonge en haute mer, nage, s’immerge dans les eaux multicolores de l’histoire, dompte les vagues harmoniques de son répertoire et prête la voix de son violoncelle à Nina Simone.
Sonia Wieder-Atherton n’est pas seule avec Nina Simone, Bruno Fontaine fait résonner les nombreuses facettes de son piano et Laurent Kraif danse avec les percussions.

Sur la pochette une lumière vient de loin, le bout du tunnel, le début, l’enfance peut-être, la légèreté, les certitudes, l’apprentissage, les doutes et les révoltes comme un chant primal.
Sonia Wieder-Atherton étreint la musique comme on donne naissance à la vie, premier souffle, jaillissement de l’autre en soi et hors de soi.

Nina Simone enfante Sonia Wieder-Atherton de sa voix et ses tripes, Sonia Wieder-Atherton fait naître Nina Simone par le cri souple du violoncelle de l’archet caressé.
Les chansons de Nina Simone sont en nous comme Bach est en elle, nous les connaissons, elles reviennent de loin ressusciter du silence par l’énergie fulgurante de Sonia Wieder-Atherton.

Leurs couleurs se rencontrent, les reliefs se mélangent, le piano comme ritournelle enfantine, les percussions scandées, saccadées, des objets, des morceaux de corps claquent et sautent sur le souffle du violoncelle démultiplié.
Quel est cet endroit ? D’où part la voix de Nina Simone ? Où Sonia Wieder-Atherton va chercher ce tremblement intérieur, ce bouleversement caché loin derrière le son ?

Le disque avance, chaque chanson est en mouvement, jamais de repos, le violoncelle crée des harmonies, se transforme en percussions, les percussions deviennent mélodies, le piano percute, l’émotion est partout.

Les larmes pourraient venir à chaque note, la joie d’un son vient les délivrer, le bouleversement guette, la simplicité enfantine redonne la force d’une colère positive.
La musique sans frontière de « Little girl blue from Nina Simone » mérite de nombreuses écoutes pour tenter de saisir la folie du violoncelle lové dans la douceur du piano épicé de percussions sensuelles.

La rencontre entre Nina Simone et Sonia Wieder-Atherton est une réussite miraculeuse, le disque semble naître à l’instant de l’écoute sans les filtres de l’enregistrement et des machines.
Si vous avez la chance d’habiter Paris ou sa région vous pourrez vivre cette prouesse en concert à Port Royal le 28 septembre et aux magnifiques Bouffes du Nord le 29 septembre et vous trouverez toutes les autres dates ici.

Vous pourrez également retrouver la somptueuse « Odyssée pour violoncelle et chœur imaginaire » le 4 octobre dans le cadre des Nuits Blanches pour une performance de 20h à 2H du matin mairie du 4e à Paris

« Plus rien que les vagues et le vent » de Christine Montalbetti : un souffle narratif indémenti
« Des vietnamiens dans la Grande Guerre »
Bérénice Clerc
Comédienne, cantatrice et auteure des « Recettes Beauté » (YB ÉDITIONS), spécialisée en art contemporain, chanson française et musique classique.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture