Classique
L’agenda classique et lyrique de la semaine du 15 septembre

L’agenda classique et lyrique de la semaine du 15 septembre

15 septembre 2020 | PAR Paul Fourier

Allez, on y croit, on croit ! C’est la rentrée et tout le monde – bon an mal an – est gorgé d’énergie pour nous faire retrouver nos petits plaisirs en salles. Tour d’horizon de la semaine.

Par Yaël Hirsch, Victoria Okada, Paul Fourier et Denis Peyrat.

Mercredi 16 septembre

À 19h30, ça démarre fort au théâtre des Champs-Élysées avec la version mozartienne du Messie de Haendel ! D’autant que Marc Minkowski est à la baguette et « Bob »/Robert Wilson à la mise en scène (avec Elena Tsallagova, Helena Rasker, Stanislas de Barbeyrac, José Coca Loza, Alexis Fousekis, Max Harris, Léopoldine Richards) Egalement samedi et dimanche. A 20h, premier grand rendez-vous musical du Festival d’Automne avec Wolfgang Rihm à Saint-Eustache.

Jeudi 17 septembre

À 14h (et jusqu’au 27 septembre), on donnera, à l’Opéra Comique, une version féerique et pleine d’humour de l’Orphée et Eurydice de Gluck (pour chanteurs et marionnettes) destinée ) initier les enfants aux voix lyriques (mise en scène : Valérie Lesort).

À 20h (et jusqu’au 27 septembre), à Bordeaux, c’est dans une mise en scène adaptée de Pierre Rambert et à l’Auditorium que sera donnée La Traviata, la première production de l’Opéra (direction : Paul Daniel ; avec, en alternance, Rachel Willis-Sorensen et Elbenita Kajtazi, Benjamin Bernheim et Kevin Amiel, Lionel Lhote et Anthony Clark-Evans)

A 20h également, c’est le premier concert du Festival Musica à Strasbourg, avec 100 Cymbals (2019) de Ryoji Ikeda, compositeur à l’honneur de ce festival. Interprétée par les Percussions de Strasbourg, l’oeuvre sera précédée par But what about the noise of crumpling paper (1985), de John Cage. A 20h, également, après le départ d’Emmanuel Krivine, le chef Juraj Valcuha ouvre la saison de l’Orchestre National de France avec la Symphonie n°2 de Schumann à la Maison de la Radio.

Vendredi 18 septembre

A 19h30 se tiendra à la Philharmonie de Paris la finale du 1er concours international de Cheffes d’Orchestre La Maestra initialement programmé en mars dernier. Trois finalistes parmi les douze candidates en lice s’affronteront au pupitre du Paris Mozart Orchestra, dont la Cheffe Claire Gibault est à l’origine de cette initiative avec Laurent Bayle. Celle-ci écoutera pour une fois son orchestre depuis la salle en tant que membre du jury. Au programme : les quatre B (Bartok, Beethoven, Berlioz et Brahms) ainsi que Debussy et une création commandée à Fabio Vacchi

A 20h et jusqu’à 23h30 dans les 3000 m2 du Hall Rhin du Palais de la Musique et des Congrès, pour respecter les distances sanitaires, c’est officiellement le concert d’ouverture du Festival Musica, croisant des formes frontales/scéniques et immersives/spatialisées, avec des galaxies sonores signées Ryoji Ikeda, Ashley Fure, Simon Steen-Andersen et Karlheinz Stockhausen. A 20h, Mikko Franck dirige l’Orchestre Philharmonique de Radio France dans la 3e symphonie de Rachmaninoff à la Maison de la Radio. Samedi 19 septembre, 

Samedi 19 septembre

À 20h (et jusqu’au 23 septembre), à l’Opéra National du Rhin (à Strasbourg), on voyagera jusqu’en Norvège avec Solveig (L’attente) d’après Peer Gynt d’Henrik Ibsen et sur de la musique d’Edvard Grieg (direction musicale : Eivind Gullberg Jensen, mise en scène, idée et concept : Calixto Bieito (avec Mari Eriksmoen et Laurent Koehler)

A 21h, toujours, l’Opéra de Paris et son orchestre s’animent sous la baguette de Philippe Jordan, avec le 41e Symphonie de Mozart. 

A 21h, à Cannes, l’Orchestre de Cannes dirigé par Benjamin Lévy jouera en plein air « Fellini sur la Plage » Macé, en face du 34 bld de la Croisette, Cannes, entrée libre sur réservation. 

A partir de 11h, l’Atelier lyrique de Tourcoing ouvre sa saison avec 5 concerts entrée libre. Se succèderont Jean-Guihen Queyras, violoncelle (11h), Quatuor Manfred, Salomé Haller, mezzo-soprano (14h), Bertrand Chamayou et Jean-François Heisser, pianos (16h), La Grande Ecurie et la Chambre du Roy, Alexis Kossenko, direction (18h), et enfin, Les Siècles, François-Xavier Roth, direction.

Dimanche 20 septembre

Lundi 21 septembre

À 20h, c’est la rentrée des Instants Lyriques de l’Elephant Paname avec Nicolas Courjal et Antoine Palloc au piano

À 20h30, Bela Bartok est à l’honneur à la Philharmonie de Paris avec, ni plus ni moins, que le London Symphony Orchestra dirigé par Sir Simon Rattle (avec Rinat Shaham et Gábor Bretz). Le Concerto pour orchestre sera suivi du Château de Barbe-Bleue.

Le virus va t-il nous empêcher d’aller voir ce qui il y a de l’autre côté de nos frontières ? Pas sûr… :

Le 15 à 19h, La Fenice de Venise redémarre sa saison avec Roberto Devereux de Donizetti en version « semi-scénique » (direction : Riccardo Frizza ; mise en scène : Alfonso Antoniozzi avec Roberta Mantegna, Enea Scala, Lilly Jorstad, Alessandro Luongo…)

Le 18 à 20h, c’est la première du Bal masqué de Verdi au Teatro Real de Madrid (avec Anna Pirozzi, Michael Fabiano, , Artur Rucinski, Daniela Barcellona…)

Le 20 à 15h, La Bohème de Puccini inaugurera la 200ème saison de l’Opéra Royal de Wallonie dans une mise en scène de Stefano Mazzonis de Pralafera et c’est la diva Angela Gheorghiu qui y interprétera Mimi aux côtés de Stefan Pop.

photo : Affiche La Maestra © PMO

La FIAC annonce l’annulation de son édition 2020
« Les Dodos »: un trésor de sensibilité circassienne sous la volière du Monfort
Paul Fourier

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *