Classique
L’agenda classique de la semaine du 2 décembre

L’agenda classique de la semaine du 2 décembre

02 décembre 2013 | PAR Marie Charlotte Mallard

Chostakovitch, Stravinsky, Poulenc, Saint-Saëns, Théâtre Marinsky, Orchestre de Paris, Orchestre national de France : qui ? quoi ? où et quand ? Tout est dans l’agenda classique de la semaine !

Lundi 2 décembre

Valérie Gergiev est de retour à Pleyel, dirigeant cette fois l’orchestre du théâtre Marinsky pour les Symphonies n° 14 et 5 de Chostakovitch.

Au théâtre de l’Athénée, 1001 notes résonneront pour votre plus grand plaisir. Les quatuors Debussy et Arranoa seront réunis sur scène à l’occasion de la sortie prochaine de leur album Octuorissimo. Liszt et Chostakovitch seront, entre autres, au programme.

Mardi 3 décembre

À l’opéra, nous aurons d’un côté Les puritains de Bellini à Bastille, de l’autre La clémence de Titus de Mozart au Palais Garnier.

Salle Gaveau, l’Orchestre romantique européen donnera à entendre Massenet, Chopin et Mendelssohn.

L’orchestre du théâtre Marinsky accompagnera Gauthier Capuçon dans le Concerto pour violoncelle n°1 de Chostakovitch et donnera cette fois les Symphonies n° 6 et 10.

Mercredi 4 décembre

L’Orchestre de Paris dirigé par Kristjan Järvi vous fera voyager entre Amérique du sud avec Marquez et Costa et New York avec la 3e Symphonie de Copland.

La Mer, ses tempêtes, ses embellies, une épopée orchestrée par Emmanuelle Bertrand au théâtre Adyar.

Jeudi 5 décembre

Au théâtre du Châtelet, l’orchestre Pasdeloup donne My Fair Lady.

L’Orchestre national de France sera à Gaveau avec le pianiste Philippe Cassard pour Ravel, Fauré et Poulenc.

À la Cité de la musique, la flûtiste Juliette Hurel et les pianistes Helène Couvert, Marie-Josèphe Jude et Michel Bérroff évoqueront Stravinsky au travers de Bartok et Jolivet.

Ceux qui ont manqué l’Orchestre de Paris la veille se rattraperont ce soir.

Vendredi 6 décembre

À l’auditorium du Louvre vous pourrez apprécier et découvrir le quatuor Tana dans Debussy, Webern, Stravinsky et une création de Cendo.

Salle Gaveau, le pianiste Alexander Paley donnera un récital consacré à Tchaïkovsky et Rachmaninov.

À Pleyel, l’Academy of Saint-Martin in the Fields dirigé par Murray Perahia donnera aussi Stravinsky, mais également Haydn et Beethoven.

Samedi 7 décembre

Le quatuor Hagen jouera les quatuors n°3, 5 & 12 de Beethoven salle Pleyel.

À l’hôtel Soubise, Mozart, Bruch et Escaich seront donnés par Bertrand Laude à la clarinette, Manuel Vioque-Judde à l’alto et Célia Oneto Bensaïd au piano.

Dimanche 8 décembre

Lisa Batiashvili (violon) et Paul Lewis (piano) donneront le concert du dimanche matin au théâtre des Champs-Elysées avec Schubert et Beethoven au programme.

À l’opéra-comique le trio Wanderer consacrera plusieurs récitals à Beethoven.

Le quatuor Hagen fera entendre cette fois les Quatuors n°2, 4 & 14 de Beethoven salle Pleyel.

Les élèves du Conservatoire de Paris feront entendre l’intégrale des Sequenza de Berio à la Cité de la musique.

Et aussi :

Mardi, l’imani Winds Quintet donnera à entendre un programme so jazzy, avec notamment des extraits de Bernstein à l’Opéra Théâtre de Limoges.

Mercredi au théâtre de Besançon place au romantisme, avec l’orchestre Victor Hugo France Comté qui fera résonner Beethoven.

Jeudi, le violoncelliste Marc Coppey fera entendre la sonate pour violoncelle et piano op.19 de Rachmaninov au Festival Liaisons musicales de Marcq-en-Baroeul.

Vendredi, l’Orchestre régional de Cannes Provence-Alpes-Côte-d’Azur jouera Don Giovanni de Mozart à l’auditorium des Arlucs de Cannes.

Samedi au Grand théâtre de Tours, l’Orchestre Symphonique Région Centre Tours fera entendre l’Arlesienne de Bizet. Un spectacle que vous pourrez également entendre dimanche.

À l’Opéra national du Rhin, c’est Rigoletto de Verdi qui résonne désormais.

À Metz, on fêtera la Saint-Nicolas en musique à l’Arsenal avec la Messe Saint-Nicolas de Haydn par l’Orchestre national de Lorraine.

Visuel : Quatuor Hagen © Harald Hoffmann

Infos pratiques

[Chronique] « Matangi » de M.I.A. : audacieux mais inégal
Belfort, jour 2 : Orson Welles, Bernadette Lafont et début de la Compétition
Marie Charlotte Mallard
Titulaire d’un Master II de Littérature Française à la Sorbonne (Paris IV), d’un Prix de Perfectionnement de Hautbois et d’une Médaille d’Or de Musique de Chambre au Conservatoire à Rayonnement Régional de Cergy-Pontoise, Marie-Charlotte Mallard s’exerce pendant deux ans au micro d’IDFM Radio avant de rejoindre la rédaction de Toute la Culture en Janvier 2012. Forte de ses compétences littéraires et de son oreille de musicienne elle écrit principalement en musique classique et littérature. Néanmoins, ses goûts musicaux l’amènent également à écrire sur le rock et la variété.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *