Classique

Agenda classique et lyrique de la semaine du 10 décembre

Agenda classique et lyrique de la semaine du 10 décembre

10 décembre 2019 | PAR Victoria Okada

Malgré la poursuite de la grève, les mélomanes ne lâcheront pas ! Voici quelques propositions de l’équipe de Toutelaculture pour cette période de fêtes.

Par Victoria Okada, Denis Peyrat, Paul Fourier

Mardi 10 décembre

12h30 à l’Auditorium du Musée d’Orsay, le contre-ténor Iestyn Davis, en compagnie du luthiste Thomas Dunford, chante Monteverdi, Merula, Ferrari…

20h au Théâtre des Champs-Elysées, Véronique Gens et Marie-Nicole Lemieux rendent hommage à A. Scarlatti,  Pergolèse et Vivaldi dans une soirée « Stabat Mater »avec Thibaud Noailly et son ensemble Les Accents.

20h Isis de Lully (donné la semaine dernière au théâtre des Champs-Élysées) fait escale à l’Opéra Royal de Versailles. On y retrouve notamment Eve-Maud Hubeaux dans le rôle titre et Christophe Rousset à la tête des Talents Lyriques.

Mercredi 11 décembre

20h à la Salle Cortot, La Nouvelle Athènes propose un voyage dans le temps à la recherche de l’esprit romantique à travers des œuvres de Schumann sur des instruments d’époque. Avec Olga Pashchenko, Laura Granero, Sebastian Bausch…

A 20h également, l’Académie Jarrousky rend hommage à la musique française dans le concert « L’heure exquise » à la Seine Musicale. Philippe Jaroussky (contre-ténor), David Kadouch (piano), Christian-Pierre La Marca (violoncelle) et Geneviève Laurenceau (violon) partageront la scène avec les 24 jeunes artistes de la promotion « Ravel ».

20h30 à la Salle Gaveau, Michel Dalberto inaugure son année Beethoven avec les sonates « Pathétique », « Marche funèbre », « Appassionata »…

Jeudi 12 décembre

C’est la première de Fortunio d’Andrée Messager à 20h à l’Opéra Comique. 10 ans après, le grand succès de la production maison, dans une mise en scène de Denis Podalydès, fait son retour avec une armée de chanteurs francophones : Cyrille Dubois, Anne-Catherine Gillet, Franck Leguérinel, Jean-Sébastien Bou, Philippe-Nicolas Martin… Pour ce spectacle l’Orchestre des Champs-Élysées et le Chœur Les Eléments seront tous dirigés par Louis Langrée. Jusqu’au 22 décembre. Réservez votre place sur fnacspectacles.com

20h30 (également le vendredi 13 à 20h30) à la Philharmonie de Paris, Esa-Pekka Salonen dirige le Choeur et l’Orchestre de Paris dans la Troisième Symphonie de Mahler avec en soliste Marianne Crebassa. Ne ratez pas leur « Bim bam » !

Du 12 au 29 décembre

Allez découvrir « The Pajama game », l’un des grands succès de Broadway dans les années 50 sur fond d’amour et de… syndicalisme à Lyon au Théâtre de la Renaissance puis au au Théâtre de la Croix-Rousse.

Vendredi 13 décembre

Encore à 20h, le Théâtre des Champs Elysées programme le Stabat Mater de Rossini avec l’Orchestre Philharmonique de Luxembourg et le Wiener Singverein et les solistes Maria Agresta, Daniela Barcellona, René Barbera et Vitalij Kowaljow. Gustavo Gimeno dirigera également en première partie la 8e symphonie de Schubert.

Toujours à 20h, Philippe Herreweghe et Orchestre Philharmonique de Radio France propose un programme germanique (Beethoven, Haydn et Schumann) à l’Auditorium de Radio France, avec Steven Isserlis (violoncelle) et Connie Shih (piano), rares en France comme solistes.

Du 13 au 15 décembre

vendredi et samedi à 20h et le dimanche à 17h, le ténor Rodolphe Briand et le pianiste Vincent Leterme vous invite au café au Théâtre Marigny, même si vous n’aimez pas les concerts ! un spectacle léger « J’aime pas les concerts mais je prendrais bien un café » dans la série « Les Bouffes de Bru Zane ».

Du 13 au 17 décembre

Le Postillon de Longjumeau, dans la mise en scène désopilante de Michel Fau, est donné à l’Opéra de Rouen. C’est Philippe Talbot qui s’y colle, cette fois, dans le rôle titre.

Du 13 décembre au 1er janvier

Pour ceux qui ne l’ont pas encore vu, on ne peut pas rater l’hilarant Roi Carotte de Jacques Offenbach à l’Opéra de Lyon dans la mise en scène de Laurent Pelly avec les excellentissimes Christophe Mortagne et Yann Beuron.

Samedi 14 décembre

16h à l’Hôtel de ville de Neuilly sur Seine, le claveciniste Justin Taylor joue Les Variations Goldberg de J.S. Bach.

20h la grande soprano Mariella Devia est en récital à l’Opéra de Bordeaux dans un programme Bellini, Donizetti, Verdi…

Dimanche 15 décembre

11h au Théâtre des Champs-Elysées, le Sécession Orchestra propose des danses et mélodies de J. Strauss, Lehar, Stolz, Liszt, Korngold… dans le programme « Vienne éternelle », avec Marie-Laure Garnier et Eléonor Pancrazi sous la direction de Clément Mao-Takacs.

15h à la Chapelle royale de Versailles, l’excellent Collegium 1704 dirigé par son chef Vaclav Luks donne La Messie de Haendel. A ne pas manquer !

17h30 à la Salle Cortot, une peu de Musique russe classique et traditionnelle avec le Trio Makarenko (balalaïka-hautbois-piano). Cela change d’air !

Du 15 au 22 décembre

Le rare Cendrillon de Massenet est donné à l’Opéra de Nancy avec Hélène Guilmette dans le rôle titre.

Lundi 16 décembre

19h30 (également le jeudi 19 à la même heure), Le Pirate de Bellini prend d’assaut le Palais Garnier (version de concert) avec Michael Spyres, Sondra Radvanovsky, Ludovic Tézier…

20h30 au Théâtre Grévin, un duo de frère et sœur, Stéphanie Varnerin (soprano) et Mathieu Varnerin (guitare) vous invite à un monde intime de la mélodie française : Fauré, Debussy, Hahn, Sévrac…

Aussi à 20h30 aux Bouffes du Nord, Les Cris de Paris (direction : Geoffroy Jourdain) vous envoûtent avec des polyphonies vénitiennes de Monteverdi, Merula, Cavalli, Caldara… Pour la sortie de leur disque « Passions » chez Harmonia Mundi.

Tout près de nous…

Du 10 décembre au 2 janvier

Accrochez-vous ! Les Contes d’Hoffmann débarquent au Théâtre de La Monnaie de Bruxelles dans une mise en scène de Krzysztof Warlikowski (direction de Alain Altinoglu) avec notamment Enea Scala et Eric Cutler (en alternance), Patricia Petibon et Nicole Chevalier (en alternance), Michèle Losier, Sylvie Brunet-Grupposo, Gábor Bretz

Les 15 et 17 décembre

La Damnation de Faust de Berlioz sera portée à l’Opéra de Monte-Carlo par une équipe de haute volée (Sophie Koch, Jean-François Borras, Erwin Schrott)

Du 13 au 29 décembre

Après Paris, Les Indes Galantes de Rameau arrivent au Grand Théâtre de Genève, toujours sous la direction de Leonardo García Alarcón mais cette fois-ci dans une mise en scène de Lydia Steier.

Du 9 au 22 décembre

Pendant cette période de fêtes, Otello de Verdi est au Royal Opera House de Londres avec Antonio Pappano à la baguette (mise en scène : Keith Warner) et une distribution magnifique : Gregory Kunde, Ermonela Jaho, Carlos Álvarez

Illustration : Fortunio © Opéra Comique

Deux peintres discrets et proches de la nature à la Fondation Custodia
Santiago H. Amigorena : » Le ghetto intérieur »
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *