Chanson
Vincent Delerm célèbre les 20 ans de ses premiers concerts à l’Européen

Vincent Delerm célèbre les 20 ans de ses premiers concerts à l’Européen

15 mai 2022 | PAR Sarah Dray

Il y a 20 ans, Vincent Delerm sortait son premier album et était à l’affiche de l’Européen avec Jeanne Cherhal pour une série de concerts sur 4 semaines. Vingt ans plus tard, seul, il remet ça aux mêmes dates, pour le plus grand plaisir du public qui l’a suivi depuis.

Le 30 avril 2002, déjà chez Tôt ou tard, Vincent Delerm sortait son premier album éponyme, qui l’a révélé avec des tubes comme « Fanny Ardant et moi » ou « Tes Parents ».

Suite à cette sortie d’album, il a fait en mai 2002 une série de concerts à L’Européen. 20 ans plus tard, aux mêmes dates, tous les jeudis, vendredis et samedis pendant 4 semaines au mois de mai, il célèbre cet anniversaire entouré de son public (et de ses parents ce soir-là).

C’est émouvant d’entendre l’enregistrement qui introduit le spectacle, celui d’une émission de France Inter qui parle des concerts d’il y a 20 ans. Comme si rien n’avait changé, Vincent Delerm s’assoit au piano et commence son tour de chant. Avec la même tendresse, le même humour et la même mélancolie qu’à ses débuts.

Dans la salle, une partie de ses fidèles étaient déjà présents il y a 20 ans. Ils ont vu le chanteur grandir et évoluer au fur et à mesure de ses albums, ils ont pu partager des moments de vie intimes qu’il raconte dans ses chansons. D’ailleurs, ce soir-là, il nous confie avoir parfois transposé des histoires de Rouen vers Paris, de sa ville natale vers cette capitale qu’il regardait alors avec admiration.

L’artiste égrène les chansons de ce premier album dans l’ordre, une façon désormais inhabituelle d’écouter ou même de découvrir un album. Dans la salle, on peut presque deviner que chacun attend sa chanson préférée, « c’était la 6 ou peut-être bien la 7 ». Sur tous les refrains, et même plus, le public fredonne, chante, tape des mains. Le chanteur et le public sont sincèrement heureux et émus d’être là ce soir, comme dans une bulle poétique et mélancolique.

Parmi les spectateurs, Alain Souchon viendra pousser la chansonnette avec Vincent Delerm. « Tonton Alain » comme il l‘appelle. On comprend et on sait une filiation dans la chanson à texte, la chanson qui raconte des histoires.

C’est cette chanson qu’aime le public de Vincent Delerm, celle qui touche au quotidien et au cœur, celle d’un univers, d’une époque, d’une génération.

Bien entendu, l’artiste ne s’en tiendra pas à son premier album, il reprendra également quelques morceaux choisis de sa discographie.

Après de nombreux rappels, il ne veut pas quitter la scène, il fera ce soir-là une chanson supplémentaire qui n’était pas prévue, juste pour faire plaisir à son public. Chacun sait que cette série de concerts anniversaires restera dans les mémoires.

À l’automne, Vincent Delerm sortira un album avec les versions instrumentales de ses plus belles chansons, une autre très belle façon de célébrer ses 20 ans de musique.

 

Visuel : affiche du spectacle

Un Jules César en Egypte de Haendel flamboyant au Théâtre des Champs Elysées
Mal – Embriaguez Divina, entrez dans le royaume de Marlene Monteiro Freitas
Sarah Dray

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture