Classique
Agenda classique et lyrique de la semaine du 4 février 2020

Agenda classique et lyrique de la semaine du 4 février 2020

04 février 2020 | PAR Victoria Okada

Comme chaque semaine, Toute La Culture vous conseille les concerts et opéras inévitables ou que la rédaction aimerait beaucoup entendre! Suivez le guide!
Par Victoria Okada

Jusqu’au 6 février

Au Théâtre de l’Athénée, on prend les bains macabres. Guillaume Connesson en a composé une musique sur un livret d’Olivier Bleys, le tout mis en scène par Florent Siaud. Le Chœur Les Éléments et l’Orchestre des Frivolités Parisiennes sont placés sous la direction d’Arie Van Beek. Avec : Sandrine Buendia, Romain Dayez, Fabien Hyon

Mardi 4 février

20h30 à la Philharmonie, dans un récital tant attendu, la pianiste Martha Argerich et le violoncelliste Mischa Maisky joueront Brahms, Schumann et Chostakovitch.

Mercredi 5 février

20h au Théâtre des Champs-Elysées, le pianiste Adam Laloum donne un rendez-vous à un voyage musical avec les trois dernières Sonates de Schubert. Frissons garanties.

20h à l’Auditorium du Louvre, Daniel Müller-Schott, violoncelliste recherché par les meilleurs orchestres internationaux pour les grands concertos du répertoire, donne un récital entièrement baroque !

Mercredi 5 et Jeudi 6 février

20h30 à la Philharmonie, Christoph Eschenbach retrouve l’Orchestre de Paris pour fêter ses 80 ans ! Au programme : le Concerto pour violon de Mendelssohn (avec Gil Shaham) et La Symphonie Fantastique de Berlioz.

Jeudi 6 février

20h à la Salle Cortot, c’est la soirée Freshly Composed du Centre de la Musique de Chambre de Paris. Des œuvres de six jeunes compositeurs seront présentées et le prix Crédit Agricole Freshly Composed sera remis.

20h au Théâtre des Champs-Elysées, Roberto Alagna chante le répertoire de Caruso, en écho à son dernier album.

Toujours à 20h, à la Cathédrale Saint-Louis des Invalides, l’altiste Adrian La Marca parraine le jeune altiste Paul Zientara, lauréat du Prix Fondation Safran pour la Musique 2019, pour jouer des œuvres de Jean-Chrétien Bach, Weber, Teleman… Avec l’Orchestre à cordes de la Garde républicaine, dirigé par Sébastien Billard.

20h à la Salle Molière à Lyon, Le Concert de la Loge sous la direction de Julien Chauvin vous invitent à écouter des symphonies de salon de Reicha et Beethoven dans le cadre des Grands Concerts de Lyon.

20h30 à l’Auditorium de la Fondation Louis Vuitton, un jeune virtuose de piano Daniel Kharitonov, qui a remporté, à seulement 16 ans, le 3e prix au Concours Tchaïkovsky de Moscou en 2015, propose un programme romantique : Beethoven, Chopin, Rachmaninov et Tchaïkovsky.

Vendredi 7 février

20h à l’auditorium de Radio France, le premier concert du Festival Présences (jusqu’au 16 février) est dirigé par Sir George Benjamin avec l’Orchestre National de France, Alexandre Tharaud et Vanessa Benelli Mosell au piano. Informations sur le Festival Présences sont ici.

20h à l’Atelier Lyrique de Tourcoing, c’est la première de L’Etoile, opéra bouffe de Chabrier, mise en scène par Jean-Pierre Desrousseaux. Egalement le dimanche 9 à 15h30 et le mardi 11 à 20h.

20h30 à la Philharmonie, Valery Gergiev prend la baguette devant Müncher Philharmoniker dans la 5e symphonie de Mahler. Dans la première partie, Diana Damrau chante les quatre derniers Lieder de Strauss.

20h30 à la Cité de la Musique, c’est la 3e édition du grand soir numérique avec l’Ensemble Intercontemporain. Informatique musicale, électronique, vidéo live… Dans le cadre de Némo, Biennale Internationale des Arts Numériques.

Du vendredi 7 au dimanche 9 février

La Nouvelle Athènes, centre des pianos romantiques, inaugure un piano carré Erard 1806. La soirée de l’inauguration sous le thème de « Das les salons parisiens sous le Premier Empire » (Salle Cortot, 7 février à 20h) sera suivi de rencontres, masterclasses et concerts à Reid Hall les 8 et 9 février. Infos et réservations.

Samedi 8 février

20h au Grand Théâtre de Bordeaux, Jean-Marc Montaut Quartett joue Michel Legrand, George Gershwin, Leonard Bernstein, Cole Porter… avec des invités : Lucienne Renaudin Vary (trompette), Thibaut Cauvin (guitare) et Marius Preda (cymbalum). 

Samedi 8 et dimanche 9 février

Le Théâtre des Champs-Elysées propose aux petits et aux grands de venir chanter tous ensemble dans Les Petites Noces d’après Les Noces de Figaro de Mozart. 1h30 avant la représentation, on prépare à chanter avec l’ateliers de mise en voix.

Dimanche 9 février

11h au Théâtre des Champs-Elysées, le Quatuor Belcea poursuit son intégrale des Quatuors de Beethoven.

16h à la Chapelle de la Trinité à Lyon, Marie-Nicole Lemieux est Juduth dans Juditha triumphans de Vivaldi. Avec l’Ensemble Matheus sous la direction de Jean-Christophe Spinosi.

16h30, à la Philharmonie, Myung-Whun Chung dirigera Royal Concertgebouw Orchestra dans la Symphonie n° 9 de Mahler.

Lundi 10 février

20h30 à la Cité de la Musique, les chanteurs solistes des Arts Florissants (qui fêtent leurs 40 ans) offrent des madrigaux de Gesualdo (livre 4)  complétés par des pièces de Claudio Monteverdi, Orlando di Lasso, Luzzasco Luzzaschi…

visuel : Affiche du Festival Presences 

Une playlist de l’après-Brexit
Plateforme 10 à Lausanne, l’art accoste au bout du quai
Victoria Okada

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *