Les vernissages de la semaine du 13 février

Les vernissages de la semaine du 13 février

13 février 2013 | PAR Lucie Droga

Une semaine particulièrement riche pour les vernissages : de la photo, de la peinture, des installations ou des sculptures et même de la céramique, l’Art sous toutes ses formes, c’est pour vous et juste en-dessous !


Dès aujourd’hui, la galerie Rouge 58 présentera l’exposition de Joseph Beuys, « Portraits de l’artiste ». L’exposition sera l’occasion de dévoiler des portraits intimes de l’artiste allemand, pris dans sa maison et dans son atelier de Düsseldorf. De ses performances au Centre Pompidou en 1984 à ses cours magistraux réalisés en Allemagne, l’exposition donnera une vue intime de l’artiste, et comprend un nombre d’oeuvres et posters originaux signés par Beuys. Joseph Beuys « Portraits de l’artiste »- Rouge 58, 51 rue de Paradis 75010- Métro : Poissonnières- Vernissage le 13 février à partir de 18h

Le céramiste suédois Marten Medbo est à l’honneur cette semaine et investit deux lieux parisiens pour présenter son exposition « Homo, capax », expression empruntée au  philosophe français Paul Ricœur signifiant un homme responsable de ses propres actions. C’est à l’institut suédois, qui propose une rétrospective de 1999 à 2002, et la galerie NeC, qui présente les dernières pièces de l’artiste, qu’on pourra retrouver les oeuvres de Medbo, qui approche la céramique de façon non conventionnelle à travers le thème du quotidien. Marten Medbo « Homo, capax »- Institut Suédois, 11 Rue Payenne, 75003- Métro : Chemin Vert // Galerie NeC, 20, rue des Coutures Saint Gervais, 75003-du 15 février au 7 avril- Vernissage le 14 février à partir de 17h30.

La galerie Théo de Seine expose les oeuvres de Dominique Kaeppelin à partir du février. De grandes femmes d’ivoire poli tentent de se rapprocher du ciel, dans une attente presque religieuse, autour de formes pures et rigoureuses. La recherche poétique s’accorde avec ces longues silhouettes, qui, passant à travers la lumière du jour, demeurent un mystère pour elles mêmes et le public. Dominique Kaeppelin- Galerie Théo de Seine, 19, rue de Seine, 75006- Métro : St Germain-des-Prés- du 14 février au 16 mars- Vernissage le 14 février à partir de 18h.

« Petits bonheurs d’hiver, grandes surprises » est le titre de l’exposition qui se tient en ce moment à la galerie Brissot. L’exposition collective regroupe les grands noms de la peinture et la sculpture contemporaine comme Charlotte de Maupeou, Sophie Rocco, Anne Jones ou René Dameme qui présentent leur travail depuis le 5 février. « Petits bonheurs d’hiver, grandes surprises »- Galerie Brissot, 48, rue de Verneuil 75007- Métro : Solférino- du 5 février au 14 mars- Vernissage le 14 février à partir 18h.

La Maison Rouge accueille l’exposition « Sous influences », un ensemble d’oeuvres, de documents ou de films sur le thème des rapports entre l’art et les produits psychotropes. Champignons, illuminations, substances psychoactives, les artistes, toujours à la recherche d’accès à la création, par des passages transgressifs, ne pouvaient assurément pas passer à côté de ces produits psychotropes. « Sous influences »- Maison Rouge, 10 boulevard de la Bastille  75012- Métro : Bastille- du 15 février au 19 mai- Vernissage le 14 février à partir de 18h

La galerie In Camera a le plaisir d’accueillir le photographe anglais Julian Germain et sa série de portraits intitulée « Classroom portraits ». Cette série se compose de clichés pris dans une vingtaine de pays entre 2004 et 2012, où l’artiste a réalisé plus de 400 portraits de classes de primaires, collèges et lycées. En réinterprétant la traditionnelle photo de classe, Julian Germain capte les moindres détails qui racontent l’histoire des élèves et de leur environnement. Julian Germain « Classroom portraits »- Galerie In Camera, 21 Rue las Cases, 75007- Métro : Solférino- du 14 février au 23 mars- Vernissage le 14 février à partir de 18h

La galerie Jaeger Bucher accueillera l’artiste américain Paul Wallach et son exposition « Heretofore ». Une quinzaine de sculptures récentes seront présentées et expriment la visite d’une histoire toujours en traversée dans l’espace temps. La légèreté des installations permet aux sculptures de flotter en apesanteur, grâce à leurs architectures et géométries savamment modelées et, à ces lignes traçées dans l’espace, s’ajoute la dimension peinture de la sculpture. Paul Wallach, « Heretofore », Galerie Jaeger Bucher, 5 & 7 rue de Saintonge 75003- Métro : St Sébastien-Froissart- du 15 février au 27 Avril- Vernissage le 15 février à partir de 18h

François Bauchet investit depuis le 24 janvier la galerie Kreo autour de la série « Cellae », qui présente neuf pièces les plus récentes, témoignant de son travail de designer. Des tables, des tables basses ou encore des installations murales, les oeuvres de Bauchet s’inscrivent dans une ligne où la cohérence de matière répond à l’unité du dessin et du rythme que les pièces instituent. François Bauchet « Cellae »- Galerie Kreo, 31 rue Dauphine, 75006- Métro : St Michel- du 24 janvier au 16 mars 2013

La photographe Valérie Jouve expose à la galerie Xippas : son oeuvre est centrée sur la ville et l’humain et joue avec ces deux entités. La ville et sa périphérie sont des moyens pour mettre l’humain au centre des architectures et des paysages. Sur le thème de la rencontre, l’artiste aborde la photographie non pas comme un moyen de montrer, mais dans un rapport intuitif et sensible avec le spectateur. Valérie Jouve- Galerie Xippas, 108, rue Vieille-du-Temple 75003- Métro : St Sébastien-Froissart- du 12 janvier au 23 février

Sven Kroner expose ses toiles jusqu’au 30 mars galerie Anne de Villepoix : forêts enneigées ou mers polaires, la nature s’offre au peintre romantique allemand, en visions grandioses et inquiétantes. Sven Kroner revisite le thème de la nature dans des morceaux de paysages fragmentés, presque abstraits, en grands formats et larges aplats. Sven Kroner- Galerie Anne de Villepoix, 43 rue de Montmorency, 75003- Métro : Rambuteau- du 12 janvier au 30 mars

 

Visuels : affiche des vernissages

Les garçons de la bande : le film culte de William Friedkin enfin en dvd
Fadeur conventionnelle de La Favorite au TCE
Lucie Droga

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *