Cinema
Les garçons de la bande : le film culte de William Friedkin enfin en dvd

Les garçons de la bande : le film culte de William Friedkin enfin en dvd

13 février 2013 | PAR Yaël Hirsch

Tandis-que James Franco s’efforce poussivement de retrouver les scènes coupées de « Cruising » (voir notre article), Carlotta ressort en vidéo un des films cultes du réalisateur de « L’exorciste », mettant en scène une soirée débridée (et néanmoins policées) entre amis gays. Adapté d’une pièce à succès de Mart Crowley (1000 représentations à Broadway), le film évoque en 1970 et directement toute une série de questions sur les difficultés que rencontrent les hommes qui aiment les hommes. Une comédie communautaire avant l’heure qui a bouleversé la société où elle a été diffusée.

Dans l’appartement de l’élégant Michael (Kenneth Nelson), les « gars de la bande » sont attendus pour fêter l’anniversaire de l’excentrique Harold (Leonard Frey). Les boys ont déjà l’âge où on ne met plus toutes les bougies sur le gâteau, mais boivent volontiers, en improvisant chorégraphies et échanges de bons mots un peu vaches. Tous sont plus ou moins sortis du placard, même si la vie est dure pour un gay, même dans une grande ville comme New-York. UN vent mauvais souffle sur la soirée au fur et à mesure que le retard de Harold progresse et que la menace d’arrivée impromptue de l’ancien cothurne de fac wasp et hétéro du maître des lieux, Michael, semble se préciser. L’arrivée de ce gentleman fragile, plein de préjugés et terriblement « straight » dans tous les sens du mot ouvre une brèche pour une tornade dévastatrice de vérité…

Comédie aussi grinçante que dense, « Les garçons de la bande » a bien sûr vieilli et dans ses costumes et dans sa distribution un peu sommaires des rôles. Mais le mal-être profond et la quête identitaire authentique qu’expriment chacun des personnages, ainsi que le peu du temps qui passe, et épaissit la couche d’incompréhension semble n’avoir pas pris une ride. Une pièce historique, et une adaptation princeps qui en dit beaucoup sur les intolérances du New-York de l’époque mais aussi sur certaines constantes des identités et identifications possibles pour un membre de la communuaté gay.

Les garçons de la bande, de William Friedkin, avec Kenneth Nelson, Leonard Frey, Cliff Gorman, Laurence Luckinbill, Frederick Combs, Keith Prentice, Robert La Tourneaux, USA, 1970, 98 min. Sortie dvd Carlotta le 20 février 2013. 19, 99 euros.

Bonus :
ACTE 1 : LA PIÈCE (13 mn)
Appuyé par de nombreux témoignages, le dramaturge Mart Crowley se souvient de la genèse et du succès inattendu de sa pièce.
ACTE 2 : LE FILM (24 mn)
L’adaptation cinématographique des Garçons de la bande racontée par ses instigateurs, ou comment la pièce à succès est devenue une production indépendante dirigée par William Friedkin.
ACTE 3 : 40 ANS DE « GARÇONS DE LA BANDE » (5 mn)
Un regard rétrospectif sur la réception du film et son héritage.
BANDE-ANNONCE

Poussière du temps : le dernier film d’Angelopoulos enfin en Salles
Les vernissages de la semaine du 13 février
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture