Non classé

Lettres et révolutions : Flavia Castro sur les traces de son père révolutionnaire

09 juin 2011 | PAR Yaël Hirsch

La jeune réalisatrice Flavia Castro a enquêté pendant plusieurs années et bien après sur la vie et la mort subite de son père, Calso Castro, journaliste et militant trotskiste retrouvé mort par balles dans un appartement de Porto Alegre, au Brésil.Un documentaire émouvant et politiquement passionnant qui retrace une enfance ballottée de réunions révolutionnaires en nouveaux exils. Prix du meilleur documentaire au Festival du film d’Amérique Latine de Biarritz, « Lettres et révolution » sort le 22 juin en salles.

Le 4 octobre 1984, Celso Castro, journaliste et militant trotskiste brésilien est retrouvé mort dans un appartement à Porto Alegre. La police conclut au suicide après un cambriolage raté. mais comme cet appartement est celui d’un allemand qui aurait pu être un ancien nazi, le mystère demeure sur les conditions exactes de sa mort. Trente ans plus tard, avec l’aide de sa mère, des autres compagnes de son père et munie de la correspondance de celui-ci, Flavia Castro entame, caméra au poing, un grand voyage sur les lieux où a vécu et agi son père depuis son entrée dans l’activisme révolutionnaire. Une quête qui est aussi un retour aux sources d’une enfance pas comme les autres.

Journaliste et activiste révolutionnaire, Celso Castro épouse Sandra, la mère de Flavia juste après le coup d’état militaire au Brésil en 1964. Son implication clandestine et pour la révolution passe par le Chili, l’Argentine, et finalement Paris et le Venezuela, jusqu’au retour au Brésil où la loi d’amnistie permet aux exilés politiques de revenir, mais « vaincus ». Vivant avant tout pour la cause, Celso tombe exclusivement amoureux de militantes. Il quitte très tôt Flavia, son frère et leur mère,. Les enfants eux-mêmes sont ballottés dans plusieurs pays, vivant dans des dortoirs d’hôpitaux ou des ambassades. Très peu souvent scolarisés , ils suivent des cours bien particuliers, de réunions de militants en travail de presse clandestin. Flavia grandit presque la moitié de sa vie en France et voit surtout son père réfugié au Venezuela pendant les vacances. Le décès de celui-ci surprend Flavia alors adolescente, et elle a du mal à croire à la thèse du suicide, même si désillusionné sur la révolution, en manque d’argent pour payer les pensions qu’il doit à ses ex-compagnes et cocaïnomane, Celsio parait très déprimé, dans les lettres qu’il écrit à la fin de sa vie. Avec infiniment de poésie, d’amour pour sa jolie mère et sa grand-mère qu’elle saisit au piano, Flavia Castro dresse, avec l’histoire de sa famille, le portrait de toute une époque. Avec « Lettres et révolutions », la réalisatrice redonne vie à un moment de don de soi pour la révolution en Amérique latine. Une époque si proche et pourtant déjà presque oubliée…

Fralvia Castro (scénario, réalisation, montage), « Lettres et révolutions », Documentaire, 107 min, sortie le 22 juin 2011.

Lire notre autre critique du film.

Infos pratiques

Gagnez votre rencontre avec Jennifer Lopez le 15 juin lors du concert NRJ
Live report: Lilly Wood & the Prick 1/06/2011
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *