Non classé
Les futures mesures de financement au spectacle vivant sont esquissées

Les futures mesures de financement au spectacle vivant sont esquissées

23 mars 2012 | PAR Celeste Bronzetti

Le ministère de la culture et de la communication a reçu le rapport attendu par trois représentants importants du spectacle vivant : il explique les pistes d’action existant en thème de financement du secteur. Le document se propose le repérage des principaux points de faiblesse et l’identification des espaces d’intervention spécifiques. L’objectif du ministère est la mise en forme d’un projet de loi qui règle le financement du spectacle vivant.

Le monde du spectacle souhaite un renouvellement structural et dans ces derniers temps la tension n’a fait que monter : la planification d’une intervention rapide et efficace est le but principal du rapport rendu par Serge Dorny Jean-Louis Martinelli, Hervé-Adrien Metzger et Bernard Murat au ministre Frédéric Mittérand. Les trois rapporteurs ont rédigé un document à l’attention du Ministère de la culture et de la communication après un travail approfondi de confrontation avec des artistes, des partenaires sociaux et des organismes représentatifs des professions du spectacle.

Le relèvement du taux du TVA de 5,5 % à 7% avait, depuis quelques mois, déclenché le mécontentement dans plusieurs milieux artistiques : du monde de l’édition aux théâtres, les PME (petites moyennes emprises) plaignaient une mesure qui les frappait juste au moment où le secteur même donnait des signes importants des fragilité.
Ce rapport dresse des pistes d’action concrètes qui se proposent de répondre à cette insatisfaction et à cette vulnérabilité : suite à un diagnostic détaillé, quatre objectifs principaux ont été repérés. Un fonds de développement sera créé autour de trois axes : l’émergence, le croisement des disciplines et la diffusion. Les propositions pragmatiques que ce travail avancé constitueront le matériel d’un approfondissement technique interministériel. Elles seront à la base de la mise en forme d’un projet de loi définitif qui déterminera les régimes fiscaux spécifiques de chaque secteur.

Le ministère souhaiterait, à travers le développement de ce projet, relancer la vitalité du secteur artistique, si important dans la vie culturelle de la France et y inscrire les grands principes de la politique de l’État et des collectivités territoriales. Tous les acteurs de la culture française, de leur coté, ne peuvent que soutenir l’hypothèse d’un renouveau imminent qui puisse rehausser la confiance et les espoirs : dans le monde de l’art et de la culture rien n’est plus propice qu’un système de soutien aux idées et aux projets créatifs.

 

Visuels : logo officiel du ministère de la culture et de la communication (à la une) – capture d’écran de Youtube (en haut)

Studio Paradise au Nouveau Casino le 26 mars
Le solitaire : le premier film de Michael Mann à nouveau sur les écrans le 25 avril 2012
Celeste Bronzetti

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture