Livres

Vitamine P2: la sélection de la crème de l’avant-garde en peinture est sortie chez Phaidon

24 juin 2012 | PAR Yaël Hirsch

Suite de l’ouvrage clé « Vitamine P » qui est sorti en 2003 chez Phaidon et a impacté le monde  de l’art contemporain en dévoilant à travers une sélection rigoureuse les peintres les plus prometteurs du 21èmme siècle, « Vitame P2 »  fait un nouvel état des lieux en 2012 avec 115 artistes et 30 pays représentés. Un panorama de la création internationale en un seul ouvrage.

Lancée avec « Vitamine P » en 2003, la série des « Vitamines » chez Phaidon a depuis mis en avant des dessinateurs (« Vitamine D », des photographes (« Vitamine Ph ») et des sculpteurs (« Vitamine 3-D ») à suivre d’urgence. Ce mois de juin, il est à nouveau temps d’aller voir du côté des peintres.

Sélectionnés  dans le monde par un jury prestigieux mêlant plus de soixante critiques d’art, universitaires, journalistes et écrivains internationaux, les artistes figurant dans « Vitamine P2 » sont tous nés après 1960 et pour la plupart après 1980. Flèches montantes du marché de l’art, ils et elles sont pour certains déjà tout à fait reconnus et pour d’autres en pleine ascension. Chacun d’entre-eux a  été choisi pour avoir une double-page dans cette grande vitrine de la création contemporaine en peinture qu’est « Vitamine P2 ». Sur cette double page, une biographie intellectuelle rédigée par un professionnel et en moyenne trois reproductions (500 en tout dans le livre).

L’ensemble est préfacé par le critique britannique de Nation et Artforum, Barry Schwabsky, où il défend avec brio la place de la peinture dans l’art et la société d’aujourd’hui.

Un ouvrage  de référence qui a également le talent d’être un livre passionnant que l’on feuillette de manière quasi-hypnotique.

Les 115 artistes présentés dans l’ouvrage, par ordre alphabétique :

Nina Chanel Abney | Richard Aldrich |Ellen Altfest | Hurvin Anderson | Juan Araujo | Tauba Auerbach | Karin Mamma Andersson | Jules de Balincourt | Antonio Ballester Moreno | Tilo Baumgartel | Hernan Bas | Michael Borremans | Mark Bradford | Kerstin Bratsch | Lisa Brice | Rafal Bujnowski | Stephen Bush| Varda Caivano | Brian Calvin | Gillian Carnegie | Sarah Crowner | William Daniels | Noah Davis | Philippe Decrauzat | Benjamin Degen | Kaye Donachie | Pierre Dorion | Milena Dragicevic | Thomas Eggerer | Nicole Eisenman | Ida Ekblad | Zhang Enli | Michael Fullerton | Wayne Gonzales | Adrian Ghenie | Mark Grotjahn | Wade Guyton | Josephine Halvorson | N. S. Harsha | Richard Hawkins | Carmen Herrera | Charline Von Heyl | Alex Hubbard | Jacqueline Humphries | Nathan Hylden | Merlin James | Xylor Jane | Jia Ailli | Magdalena Jitrik | Chantal Joffe | Chris Johanson | Jitish Kallat | Maki Na Kamura | Jacob Kassay | Khalif Kelly | Martin Kobe | Jutta Koether | Tomasz Kowalski | Makiko Kudo | Stefan Kürten | Li Dafang | Li Shurui | Li Songsong | Liang Yuanwei | Liu Xiaodong | Marcin Maciejowski | Tala Madani | Nalini Malani | Victor Man I Nyoman Masriadi | Birgit Megerle | Dianna Molzan | Katy Moran | Kristine Moran | Justin Mortimer | Farhad Moshiri | Surendran Nair | Odili Donald Odita | Paulina Olowska | Silke Otto-Knapp | Christopher Orr | Alessandro Pessoli | Jon Pestoni | Vitaly Pushnitsky | R. H. Quaytman | Blake Rayne | Clare E. Rojas | Sterling Ruby | Christoph Ruckhäberle | Serban Savu | Maaike Schoorel | Dana Schutz | Raqib Shaw | Amy Sillman | Anj Smith | Josh Smith | Glenn Sorensen | Neal Tait | Mickalene Thomas | Padraig Timoney | Alexander Tinei | Phoebe Unwin | Lesley Vance | Pieter Vermeersch | Kelley Walker | Corinne Wasmuht | Matthias Weischer.

 

Nos 3 chouchous :

– Les paysages post-communistes et post-dali du roumain Adrian Ghenie.

– Les structures futuristes de l’allemand Martin Kobe.

– Les animaleries néo-flammandes et néo-romantiques de l’écossais Christopher Orr.

« Vitamine P2, Nouvelles Perspectives en peinture », 250 X 290 mm, Editions Phaidon, 352 pages, 59,95 €.

La Bonne Âme du Sé-Tchouan au Théâtre du Nord : bravo !
Entretien avec Simon Van Booy pour la sortie de son premier roman en France, L’amour commence en hiver
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture