Polars
« Le sac de Couffignal », « Âmes malhonnêtes » et « Tulip » de Dashiell Hammett

« Le sac de Couffignal », « Âmes malhonnêtes » et « Tulip » de Dashiell Hammett

07 février 2015 | PAR Le Barbu

product_9782070413935_195x320

[rating=4]

Né dans une famille pauvre, Dashiell Hammett passe sa jeunesse à Philadelphie où, après plusieurs petits boulots, il devient détective privé pendant six ans au sein de la célèbre agence Pinkerton. De cette expérience, il tire ensuite son inspiration pour le « Roman noir » (terme consacré seulement en 1944 par des intellectuels français). Au debut des années 1920, Hammett révolutionne le roman par son écriture sèche, visuelle, et des histoires dans lesquelles les notions de bien et de mal n’ont plus cours. Les archétypes des personnages du roman noir apparaissent dès La Moisson rouge en 1929 : détective anonyme (le Continental Op’), vamp accrochée à son drogué de fiancé, magnat de l’industrie corrompu et complice de la mafia qui l’aide à briser les grèves… Dans Le Faucon de Malte (1930), son détective prend le nom de Sam Spade, héros immortalisé à l’écran par Humphrey Bogart dans Le Faucon maltais de John Huston (1941). Ses premières nouvelles paraissent en 1922 dans les collections de romans populaires appelées Pulp (pour « pulpe » : nom donné au mauvais papier imprégné de morceaux de bois sur lesquels ces ouvrages étaient imprimés), puis viennent La Moisson rouge, Le Faucon de Malte et la Clé de verre, dont les adaptations cinématographiques connaîtront le succès. Comme Agatha Christie, il donne place à une justice non-officielle. Sa brève carrière d’écrivain se termine en 1934. La seconde partie de la vie de Dashiell Hammett est dominée par l’alcool et le harcèlement dont il fait l’objet pendant la Chasse aux Sorcières maccarthyste. Accusé de communisme, mouvement pour lequel il n’a jamais caché sa sympathie, il est envoyé en prison. Ses ouvrages sont retirés des bibliothèques publiques à cette période et n’y retrouveront jamais leur place. Alcoolique et malade de la tuberculose, Dashiell Hammett meurt à New York en 1961.

product_9782070454464_195x320Le sac de Couffignal, l’agent de la Continental Detective Agency est envoyé sur la petite île de Couffignal pour une mission de pure routine : surveiller les cadeaux lors d’un mariage huppé. Pourtant lorsque la nuit tombe, il se retrouve pris dans une incroyable explosion de violence et il lui faudra tout son sang-froid et son ingéniosité pour en sortir indemne… La jeune Audrey, la fille unique et adorée du riche Harvey Gatewood, a été enlevée. Il fait appel au détective pour la retrouver quel qu’en soit le prix. Mais ce dernier comprend vite qu’il ne faut pas se fier aux apparences…

Tulip, roman autobiographique inachevé, complète ces deux enquêtes du privé qui préfère l’action à la réflexion.

Un style sec, et implacable, des dialogues puissants et au service du récit, pour une œuvre aux origines du roman noir américain. Lire Dashiell Hammett, c’est lire un classique de la littérature.

product_9782070455065_195x320«Notre projet prit corps avant même que nous ayons entendu parler de Couffignal. Nous allions trouver une petite communauté de gens riches, suffisamment isolée et, après nous y être établis, nous allions la piller. Couffignal, quand nous l’avons découvert, nous a paru l’endroit idéal. Nous avons loué cette maison pour six mois, il nous restait juste assez de capitaux pour le faire et pour vivre ici convenablement pendant que nos plans mûrissaient. Nous avons passé quatre mois ici à nous préparer, à rassembler nos armes et nos explosifs, à mettre au point notre offensive, à attendre une nuit favorable. La nuit dernière semblait la bonne et nous avions pris nos précautions, pensions-nous, contre toute éventualité. Mais, bien entendu, nous n’avions pas prévu votre présence et votre génie. Ils faisaient simplement partie des malheurs imprévisibles auxquels nous semblons éternellement condamnés.»

Mark Lewis au BAL, l’image en mouvement
« En roue libre » au Théâtre des Célestins et en tournée : une création déculottée !
Le Barbu
Le Barbu voit le jour à Avignon. Après une formation d'historien-épigraphiste il devient professeur d'histoire-géogaphie. Parallèlement il professionnalise sa passion pour la musique. Il est dj-producteur-organisateur et résident permanent du Batofar et de l'Alimentation Générale. Issu de la culture "Block Party Afro Américaine", Le Barbu, sous le pseudo de Mosca Verde, a retourné les dancefloors de nombreuses salles parisiennes, ainsi qu'en France et en Europe. Il est un des spécialistes français du Moombahton et de Globalbass. Actuellement il travaille sur un projet rock-folk avec sa compagne, et poursuit quelques travaux d'écriture. Il a rejoint la rédaction de TLC à l'automne 2012 en tant que chroniqueur musique-société-littérature.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *