Mangas
« Sengo » tome 5 : la pause comédie

« Sengo » tome 5 : la pause comédie

25 février 2021 | PAR Laetitia Larralde

Sansuke Yamada continue sa série Sengo sur le destin de deux soldats revenus à Tokyo après la guerre avec un tome au ton plus léger. Une évasion bienvenue avant de replonger dans les épreuves de l’après-guerre en zone occupée.

La guerre s’éloigne de plus en plus et la vie et l’espoir s’infiltrent doucement dans l’espace qu’elle laisse. Kawashima et Kadomatsu se laissent embarquer par une troupe de théâtre aux danseuses en tenues légères, et pour un temps, oublient les horreurs qu’ils ont vécu et leur quotidien morose. Grâce à la très libérée Kanna pour qui danser nue sur scène est un art, les deux amis reprennent goût à la vie. Mais une confrontation avec les yakuza les refait basculer du côté sombre de l’existence.

Sansuke Yamada nous offre dans ce tome une parenthèse légère faite de marivaudages et grivoiseries. Les deux soldats essayent quelques temps une nouvelle vie, déconnectée de la leur, avec ses propres problèmes certes, mais bien moins traumatisants. Le retour à la réalité de leur quotidien et à leurs responsabilités n’en est que plus lourd en comparaison. Par les yeux du jeune orphelin à qui s’attache le père de Kawashima qui vit maintenant dans la rue, on découvre que les traces de la guerre dans la ville ne s’effacent pas si facilement.

Ce tome met également en avant le comportement des soldats américains, des « sots ivres de leur victoire », dont certains voient toujours les japonais comme l’ennemi. Se comportant de plus en plus comme en terrain conquis, les soldats tuent, maltraitent les femmes et font de la contrebande. Mais cette attitude commence à provoquer des remous parmi la population, tiraillée entre sa peur du soldat étranger et son envie de revenir à une vie normale. Est-ce que cela sera seulement possible, les jeunes ayant été sacrifiés à la guerre, ce qui a provoqué une mutation des mentalités chez les Japonais ?

Avec encore seulement deux tomes pour terminer la série, le sort qui attend nos deux soldats reste encore incertain, mais il nous tarde de le connaître.

Sengo, T5 : Comédies, de Sansuke Yamada
184 pages, 9,45€ – Casterman

Visuel : couverture de l’album © Casterman

Acheter ici.

« Sous le Ciel d’Alice » de Chloé Mazlo, une ode au Liban
« Scalpel », des marionnettes pour une dystopie angoissante
Laetitia Larralde
Architecte d'intérieur de formation, auteure de bande dessinée (Tambour battant, le Cri du Magouillat...)et fan absolue du Japon. Certains disent qu'un jour, je resterai là-bas... J'écris sur la bande dessinée, les expositions, et tout ce qui a trait au Japon. www.instagram.com/laetitiaillustration/

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture