Mangas
« Red eyes sword » Tome 2 : Pertes et fracas

« Red eyes sword » Tome 2 : Pertes et fracas

09 avril 2015 | PAR Sandra Bernard

Les éditions Kurokawa poursuivent la publication de Red eyes sword de Takahiro (dessin) et Tetsuya Tashiro (scénario), le nouveau shonen sensation. Ce second tome propose de beaux combats et une foule de rebondissements.

[rating=3]

red-eyes-sword-t2Tatsumi fait désormais partie intégrante du Night Raid et poursuit sa formation auprès des différents membres du groupe. Après Akame et Mine, c’est au tour de Sheele et Leone de le prendre à leurs côtés. Entre missions et entraînements, la vie n’est pas facile tous les jours. Mais Tatsumi s’intègre de mieux en mieux aux autres membres. Seulement voilà, la mort n’est jamais loin. Dans ce second tome, les auteurs font toujours alterner combats sanglants et passages plus calmes. On en apprend plus sur le passé de Sheele et de Leone, mais surtout sur les armes impériales; leur histoire et leurs capacités.

On rentre progressivement dans le récit, et le scénario se développe. Toutefois, la naïveté un peu mièvre du héros et le récit restant en surface gâchent un peu la lecture. L’on attend avec impatience que tous les personnages prennent corps et que l’Empire et l’armée de rebelles commencent à bouger. Les nouveaux ennemis font leur apparition, dont la talentueuse et terrifiante Esdeath.

Informations pratiques :

Takahiro (dessin) et Tetsuya Tashiro (scénario),Red Eyes Sword/Akame Ga Kill ! Tome 2, Kurokawa, Date de parution : 13 Novembre 2014, Nombre de pages : 224 p., Dimensions : 128 x 182 mm

Visuel : Couverture de l’ouvrage

Claude Monet: six peintures inconnues aux enchères
« Don Juan revient de guerre », le séducteur blessé de Jacques Osinski
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture