Mangas
Le tunnel : recueil de petites nouvelles horrifiques

Le tunnel : recueil de petites nouvelles horrifiques

29 janvier 2013 | PAR Sandra Bernard

Il n’y a pas que les températures sibériennes qui font frissonner ces temps-ci, le dernier ouvrage de Junji Ito aussi. Ici point de vampires ou de loups garous, mais des êtres ô combien plus sinistres et dérangeants.

Ce manga regroupe cinq nouvelles horrifiques à la fois originales, prenantes et terrifiantes. Chacune nous entraîne dans un univers différent : médical, artistique, scientifique, etc. Rarement gores, ces récits mêlent le malaise et des angoisses plus profondes. Entre science- fiction et horreur, entre folklore et légendes urbaines, juste à la limite du réel et du surnaturel, chaque page est une surprise et l’on se demande jusqu’où l’auteur va nous emporter. Tout commence avec un récit qui aurait pu s’intituler la jeune fille et la mort. Mami, tout juste entrée à l’hôpital, craint la mort plus que tout. Ces crises d’angoisse augmentent au contact d’un autre patient atteint d’une étrange maladie qui l’enferme dans d’interminables rêves. La nouvelle suivante nous conduit dans les tréfonds d’un tunnel maudit qui aspire les habitants de la ville la plus proche. Suivent une histoire sur la matérialisation des pensées sous forme de noiraudes, mais pas les gentilles petites créatures de mon voisin Totoro, l’art et la folie, et une autre sur un étrange village isolé.

Le dessin, très fouillé et chargé en encre, se révèle très sombre et ajoute à cette impression pesante de malaise. Les personnages longilignes sont très expressifs et les regards tiennent une grande importance dans la narration. Ici, tout est dans l’ambiance, pas de dessins dynamiques, tout semble étrangement calme et résigné. La beauté et l’horreur sont également intimement liés. De même que les autres écrits de l’auteur, ces récits nous renvoient à nous- mêmes, nos peurs mais surtout nos faiblesses et notre côté obscur. Si la lecture de l’ouvrage s’avère si prenante malgré la première impression c’est, outre la qualité des histoire, qu’ils nous poussent à la réflexion sur la nature profonde des êtres.

Amateur de frissons, d’ambiances lourdes, d’effrois, ne ratez surtout pas le dernier ouvrage du maître de l’horreur qu’est Junji Ito. Il s’agit d’un ouvrage résolument adulte  mais qui, à n’en pas douter, vous fera sûrement frissonner de plaisir.

Visuel : ©ITOH JUNJI KYOFU MANGA COLLECTION © JUNJI ITO/THE ASAHI SHIMBUN COMPANY

Les sorties cinéma de la semaine du 30 janvier
Une année pour découvrir l’école Boulle
Sandra Bernard
A étudié à l'Université Paris Ouest Nanterre la Défense l'Histoire et l'Histoire de l'Art. Après deux licences dans ces deux disciplines et un master recherche d'histoire médiévale spécialité histoire de l'Art dont le sujet s'intitulait "La représentation du costume dans la peinture française ayant pour sujet le haut Moyen Âge" Sandra a intégré un master professionnel d'histoire de l'Art : Médiation culturelle, Patrimoine et Numérique et terminé un mémoire sur "Les politiques culturelles communales actuelles en Île-de-France pour la mise en valeur du patrimoine bâti historique : le cas des communes de Sucy-en-Brie et de Saint-Denis". Ses centres d'intérêts sont multiples : culture asiatique (sous presque toutes ses formes), Histoire, Histoire de l'Art, l'art en général, les nouveaux médias, l'art des jardins et aussi la mode et la beauté. Contact : sandra[at]toutelaculture.com

5 thoughts on “Le tunnel : recueil de petites nouvelles horrifiques”

Commentaire(s)

    Publier un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publiée.

    Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


    Soutenez Toute La Culture