Livres
Les tribulations d’une cuisinière anglaise de Margaret Powell

Les tribulations d’une cuisinière anglaise de Margaret Powell

14 juin 2013 | PAR Sandrine et Igor Weislinger

les tribulations d'une cuisinière anglaise.inddTraduit de l’anglais par Hélène Hinfray, présentation de Mario Pasa

Issue d’une famille très modeste, Margaret entre en condition à l’âge de quinze ans.Pour celle qui rêvait d’être institutrice, devenir fille de cuisine, le poste le plus bas dans la hiérarchie n’est pas chose aisée. D’autant que nous sommes en Angleterre dans les années 1920 et, qu’à cette époque, les libertés des domestiques sont à peu près nulles. Mais la jeune fille ne se laisse pas abattre, elle se bat pour améliorer ses conditions de vie, devenir cuisinière, se marier, s’instruire pour améliorer l’image qu’elle a d’elle-même.

De son vrai titre Below stairs (En bas des escaliers), cet ouvrage est le premier de Margaret Powell qui continuera ensuite à écrire toujours dans le genre autobiographique suite au succès qu’elle a rencontré avec ce premier livre. Suivront Climbing the Stairs (Monter les escaliers) puis The Margaret Powell Cookery Book, Margaret Powell’s London Season et The Treasure Upstairs (L’étage au trésor). Nous ne pouvons que souhaiter que tous ces autres livres fassent aussi l’objet d’une reédition française.

Cette autobiographie est certainement une des meilleures du genre. Elle est quelque part révolutionnaire car peu de personnes ayant été domestiques se sont confiées avec une telle franchise et une telle aisance sur leur vie en condition, leurs sentiments, leurs tâches. L’auteur est sensible, passionnante et pleine d’humour. Le récit de sa vie nous captive de la première à la dernière ligne, il en dit énormément sur les conditions de vie au siècle dernier et sur le système de classes. Nous en arrivons à nous identifier à elle et à gravir avec elle les échelons. C’est une de ces histoires qui illustre parfaitement qu’avec de la volonté, on peut arriver à tout ce que l’on souhaite. Un roman déjà célèbre qui a inspiré maints films et séries de Downton Abbey à Gosford Park de Robert Altman.

Editions Payot – date de parution: 10 avril 2013 – 256 pages – 20 euros – visuels (c): Editions Payot

Gagnez 5×2 places pour le film « Ma meilleure amie, sa sœur et moi » en salle le 3 juillet
Blood lad T5 : retrouvailles
Sandrine et Igor Weislinger

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


Soutenez Toute La Culture