Livres

Les lectures de l’été 2018 de la Rédaction

Les lectures de l’été 2018 de la Rédaction

18 juillet 2018 | PAR La Rédaction

Comme chaque été on vous raconte un peu ce que nous emportons à lire dans nos bagages ou en mode léger sur notre kindle. De quoi vous donner de belles idées.

Comme chaque été, je profite de la pause d’août pour avancer mes lectures de la rentrée littéraire. Toujours très chouette de découvrir les livres de septembre un peu avant tout le monde. Cet été au programme, entre autres, Vivre ensemble de Emilie Frêche (Stock). Son Homme dangereux (article) m’avait bien plu et l’histoire de famille recomposée me tente bien. Je vais aussi me plonger dans Voyou de l’Israélien Itamar Orlev (Seuil) et dans le premier roman de Abnousse Shamani sur son enfance iranienne à Paris Les exilés meurent aussi d’amour (Grasset). Et je vais profiter également de ce temps pour rattraper l’essai de Anne-Clementine Larroque, L’islamisme au pouvoir (puf) sorti au printemps. Côté Montagne, j’ai mis Spinoza au programme de mes enseignements de la rentrée, l’occasion de me replonger dans le Traité Théologico-politique et les analyses de Pierre Macherey. Yaël

Si l’exposition de la MCJP sur le calligraphe Yu-Ichi Inoue vous a inspiré, plongez-vous dans le manga Barakamon de Satsuki Yoshino, dont un nouveau tome sort au mois d’août chez Ki-oon. La série raconte l’histoire d’un jeune calligraphe prometteur, Seishû Handa, mais bien trop prétentieux et coupé du monde réel. Suite à un impair, sa famille l’exile sur une petite île très rurale, où il se liera vite avec la communauté, surtout les plus jeunes, tout en poussant sa recherche sur la calligraphie. En visitant l’exposition, le parallèle s’est tout de suite fait dans mon esprit tant l’approche d’Inoue m’a rappelé ce qui est décrit dans le manga, les problématiques créatives, matérielles, sociales… Barakamon est une lecture feel good sans pour autant être simpliste, sur un thème peu abordé. Un petit rayon de soleil sous le parasol ! Laëtitia.

Si l’on a la chance – c’est mon cas – de disposer d’une vraie période de vacances, l’été est propice aux lectures au long cours. Cette année, notamment grâce à l’excellent livre de Catherine Vigourt,  j’ai décidé de me plonger dans la copieuse Correspondance de Flaubert (en plusieurs volumes dans la Bibliothèque de la Pléiade). Swing time de Zadie Smith (publié par les Éditions Gallimard) sera en librairie le 16 août. J’ai eu la chance de le lire en avant-première. C’est un coup de cœur. Si vous partez après cette date, passez dans votre librairie préférée avant votre départ, ce sont 500 pages étourdissantes, brillantes, virtuoses dont nous vous reparlerons. Dans les jours qui viennent, histoire de faire une pause dans les lectures de la rentrée littéraire, je vais dévorer la biographie de Bernard-Marie Koltès par Arnaud Maïsetti parue aux Éditions de Minuit. Jérôme 

Pour cet été, un passage par les classiques s’impose avec la lecture de Risibles Amours de Kundera, dont la prose douce-amère et poétique viendra épicer mes séances de plage. Le récent portrait de Chimamanda Ngozi Adichie dans Le Monde m’a aussi donner envie de relire son Americanah, épopée moderne du racisme ordinaire aux Etats-Unis, sorti en 2013 mais encore terriblement d’actualité. A lire pour ceux qui ne l’ont pas encore fait ! Je me plongerai aussi dans la réédition en français dUn Jardin de Sable d’Earl Thompson, jamais sorti jusque là en France mais pépite de la littérature américaine et roman de la misère étasunienne de l’entre-deux-guerres (on reste donc du côté des States !). Point de vue rentrée littéraire, j’irai faire un tour en Tunisie avec Magma Tunis, premier roman de Aymen Gharbi, qui fait le récit d’une jeunesse tunisienne désenchantée après la révolution de Jasmin (sortie le 30 août aux Editions Asphalte !). Lucile

visuel : ©YH

Playlist Partenaire – Festival Baroque de Pontoise 2018
Avignon Off : « A fond » au Théâtre du Train Bleu
La Rédaction

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *