Livres
« Le Moine noir » chez Actes sud : Tchekhov revu par Serebrennikov

« Le Moine noir » chez Actes sud : Tchekhov revu par Serebrennikov

22 juin 2022 | PAR Julia Wahl

Sort aujourd’hui chez Actes sud la pièce de Kirill Serebrennikov Le Moine noir, programmée dans la Cour d’honneur du Palais des Papes lors de l’édition 2022 du Festival d’Avignon. L’occasion de découvrir le spectacle avant l’heure

Le réalisateur et metteur en scène russe s’inspire pour ce spectacle d’une nouvelle éponyme de Tchekhov. Le moine noir dont il est question est à la fois un personnage de légende et la projection de l’âme torturée de Andrei Kovrine, un brillant universitaire. Hanté par cet étrange fantôme, l’intellectuel finit par abandonner sa femme et, semble-t-il, entraîner la mort de son beau-père. 

Cette étrange nouvelle échappe à toute tentative d’exégèse. Peut-être peut-on toutefois se risquer à y voir une métaphore du génie intellectuel et artistique, mal à l’aise dans un univers régi par la rationalité et les conventions sociales habituelles. 

Cette polysémie est au cœur de l’adaptation de Serebrennikov : alors que le texte de Tchekhov suivait de manière linéaire la chronologie de l’histoire qui nous est racontée, la pièce de théâtre n’a de cesse de nous raconter sans cesse le même récit. Un même récit, certes, mais avec un nombre infini de variations : la folie qui s’empare de Kovrine nous apparaît de son propre point de vue, comme de celui du moine, de sa femme ou de son beau-père. Cette pluralité de points de vue nous convie de fait à une multiplicité d’analyses.

Le volume d’Actes sud comprend également la nouvelle originelle.

Le Moine noir est joué cet été dans la Cour d’honneur du Palais des Papes au Festival d’Avignon (spectacle d’ouverture) du 7 au 15 juillet (relâche le lundi 11) et dure 2h35.

Le Moine noir, d’après Le Moine noir d’Anton Tchekhov, traduction de Macha Zonina et Daniel Loayza, Actes sud. Parution le 22 juin 2022.

Le Rock en Seine, c’est dans 2 mois !
Bertrand Belin « Tambour Vision » : un album rétro futuriste esthétique et dansant ! 
Julia Wahl
Professeure de lettres durant dix ans, chargée de production de diverses compagnies de danse ou de théâtre, chargée d'action culturelle et des relations publiques... Tout ce qui a trait à la promotion de la culture et au développement de ses publics me passionne. Parce que l'on ne peut voir un spectacle sans vouloir transmettre ses émotions, je chronique régulièrement le cinéma, le théâtre et la politique culturelle pour Toute la Culture.

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.


Soutenez Toute La Culture