Livres

Le Livre, « loisir préféré des Français » : E. Khérad et sa « librairie francophone »

13 mars 2009 | PAR marie

khérad Une librairie, une vraie, serait un douillet endroit où l’on feuillette quelques pages, lit en diagonale, sélectionne et discute avec « l’âme » des lieux, le libraire. La librairie francophone porte bien son nom. A la table animée par Emmanuel Khérad, libraires et auteurs dissertent des bouquins sur un ton joyeux, presque badin. En plus d’être une « librairie », l’émission est, dans le paysage radiophonique, un ovni : co-produite par 4 radios francophones publiques (et réalisée par France Inter) elle est diffusée en France, en Belgique, en Suisse et au Canada. Rencontre avec l’animateur, E. Khérad.

Le Salon du Livre ? « Ce n’est rien » jette Emmanuel Khérad, « rien pour une émission internationale« , « rien » ou un salon du livre parmi d’autres (ceux de Montréal, Genève, de Bruxelles), « rien » si ce n’est de la communication, « un moyen de rencontrer le public » en enregistrant hors du studio.

Il y a plus de 4 ans, avant la naissance de La librairie, les radios francophones publiques (Radio Canada, RTBF en Belgique, Radio Suisse Romande et France Inter) se côtoyaient pour des questions administratives, s’échangeaient des programmes, mais ne produisaient rien ensemble. La librairie francophone est donc née de cette volonté : travailler à 4 sur une émission. Pour des chaînes liées ensemble par la francophonie, la langue et avec elle, son « meilleur vecteur« , le livre, était un thème évident. Le livre est un des produits culturels qui circule le « plus facilement » explique E. Khérad. Pour des questions pratiques mais aussi parce que dans un livre, chacun met sa « couleur », ce qu’il veut :  la marge de liberté du lecteur est plus large que celle du spectateur dans une salle de ciné.

Pour autant, La librairie n’est pas une émission « littéraire » à proprement parler ; France Inter laisse ce champ à sa radio-franco-publiquescollègue France Culture. Plus que d’écriture, E. Khérad, ses 3 ou 4 auteurs invités et les libraires (sur le plateau ou en dupleix), discutent des thématiques des livres choisis, que ce soient des BD, des romans ou des « beaux livres » (art, photo, voyage). « Nous cherchons à proposer le maximum de choses sur le plan culturel au grand public tout en gardant l’intelligence du propos ». Ne pas être élitiste ne signifie pas forcément choisir les best-sellers des grands éditeurs. Sur le plateau de ce vendredi après midi le belge Grégoire Polet (Chucho, chez Gallimard), le dinosaure Jean-Claude Carrière (Dictionnaire amoureux du Mexique, PLON), le mexicain Jorge Volpi (Les jardins dévastés, Seuil) et Charles-Antoine Cros, qui, à 9 ans, a déjà publié deux romans. Si cette fois-ci, Salon oblige, le Mexique était à l’honneur, Emmanuel Khérad tente « d’équilibrer« , de « diversifier » les thèmatiques portées par les livres et les profils des auteurs : comme sur le plateau du Salon, les jeunes premiers cotoient à la Maison de la Radio les vieux dinosaures. Ces derniers mois, ont été reçus sur le plateau Jean-Baptiste Del Amo, Atiq Rahimi, Yann Queffélec ou Charles Dantzig.

salon-livre2009A l’heure où l’on parle de l’érosion de la lecture, la formule semble convaincre. Des 4 coins de la francophonie ou presque, les auditeurs sont 3 millions à écouter l’émission, un chiffre qui a doublé en 4 ans. Emmanuel ne semble guère surpris par ces bons résultats « le livre est le produit culturel qui se vend le mieux » et le « loisir préféré des Français ». A voir la fourmilière qu’est le salon on le croit aisément.

La librairie francophone, tous les samedis à 17h05. Pour consulter le site de l’émission, cliquez ici.

Le Salon du Livre se tient Porte de Versailles jusqu’au 18 mars. http://www.salondulivreparis.com/

Changer de regard sur le monde, à la galerie Polka
Hommage au roi des scélérats
marie

One thought on “Le Livre, « loisir préféré des Français » : E. Khérad et sa « librairie francophone »”

Commentaire(s)

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *