Livres

Le coursier de Valenciennes de Clélia Anfray, un premier roman intelligent sur la mémoire et la vengeance

Le coursier de Valenciennes de Clélia Anfray, un premier roman intelligent sur la mémoire et la vengeance

14 août 2012 | PAR Yaël Hirsch

Élue dans la cuvée des jeunes talents Gallimard de cette année, la jeune et jolie Clélia Anfray propose un roman direct et profond sur le ressassement. Sortie le 22 août 2012.

Simon Abramovitch est un vendeur de chaussures venu d’Auvergne à Valenciennes dans son plus beau costume pour remettre un paquet à la veuve d’un de ses camarades de déportation. Il a eu bien du mal à retrouver la trace de la famille de Pierre Weill, assassiné à Auschwitz. En effet, pour protéger les enfants, Weill est devenu Viéville. Première déconvenue : il arrive entièrement éclaboussé et trempé dans la famille de son ami. Deuxième déconvenue : ce n’est pas l’épouse de Pierre mais sa belle sœur qui lui ouvre la porte. Coup de grâce : elle se montre très méfiante et ne lui offre même pas le thé. Il raconte une fois avec émotion le compagnonnage dans le travail du béton, au camp de Klein Mangersdorf. Puis une deuxième fois à la fougueuse fille de Pierre qui lui raconte ses souvenirs de l’arrestation. Enfin, il se décide à livrer le paquet que Pierre lui avait demandé de transmettre. Mais le paquet contient le ferment d’une autre chute possible.

Plaçant au centre de son intrigue un chausseur ultra-sensible aux intonations, aux émotions et aux différences sociales, Clélia Anfray prend le pouls d’une mémoire rendue un peu trop tard et qui vient déranger la vie et ses bribes de pardon. Cette spécialiste d’Emile Zola utilise un style à la fois surranné et parlé pour raconter la rencontre entre et rescapé des camps et la famille d’un de ses camarades morts. Un roman touchant et un brin mystérieux.

Clélia Anfray, Le Coursier de Valenciennes, Gallimard, Collection Blanche, 152 pages, 14,90 €, Sortie le 22 août 2012.

Commencer à lire le livre, ici.

Un musée vaudou à Strasbourg
Place aux vacances insolites
Yaël Hirsch
Co-responsable de la rédaction, Yaël est journaliste (carte de presse n° 116976), docteure en sciences-politiques, chargée de cours à Sciences-Po Paris dont elle est diplômée et titulaire d’un DEA en littérature comparée à la Sorbonne. Elle écrit dans toutes les rubriques, avec un fort accent sur les livres et les expositions. Contact : [email protected]

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *