Livres

Le 21 juin, Anna Gavalda vous invite à prendre la plume

07 juin 2010 | PAR Cecile David

Du 21 juin au 5 juillet co-écrivez le futur roman d’Anna Gavalda. Pour ce faire, rien de plus simple ! Il vous suffit d’accepter l’application Facebook créée pour l’événement.

« Entre vous et moi » est le titre du nouvel espace France-Loisirs spécialement dédié à la jeune romancière à succès. Interview, coup de cœur, créations… Parmi les différentes rubriques proposées, c’est sur « écrivons ensemble » que notre souris à le plus envie de cliquer. L’initiative de la littéraire française attire l’attention des écrivains en herbe. A partir du 21 juin, n’importe quel internaute inscrit sur Facebook pourra accepter l’application conçue par l’auteure de « La Consolante » et se lancer dans l’aventure de la co-écriture. Première étape : s’imprégner des quelques lignes déjà écrites par Anna Gavalda pour ensuite imaginer la suite, en 700 signes maximum. La communauté web votera ensuite pour ses textes préférés qui seront ensuite retransmis sur l’ensemble du réseau social. Le but est ainsi de créer une suite de suites, une chaîne de créations originales mêlant les plumes d’amateurs talentueux à celle d’une professionnelle reconnue.

Cette opération vient compléter une liste de plus en longue d’événements sollicitant la participation du public. Après Pascal Obispo et son web-casting, Luc Besson et sa co-production, Anna Gavalda, de son côté, déniche une opportunité intéressante pour l’avenir du monde des lettres sur la toile.

Infos pratiques

Noticiero Digital, le site internet qui irrite Chavez
Gossip Girl : quand Chace Crawford dérape
Cecile David

3 thoughts on “Le 21 juin, Anna Gavalda vous invite à prendre la plume”

Commentaire(s)

  • Devigne

    Depuis le temps que je souhaite écrire un roman patchwork… Je serai heureux d’apporter ma couleur. Lilian

    juin 8, 2010 at 6 h 32 min
  • satin

    Je vis dans le village de Las Terrenas, en République Dominicaine. Cette idée me rappelle le jeu , quand on etait petit,on ecrivait le debut d’une phrase sur un bout de papier, que l’on pliait, on faisait passer, chacun ecrivait à la suite du texte dissimulé…. cela faisait de drôles d’histoires… J’adore l’ecriture de Ana Galvada. C’est la vie. le moment. le présent.

    juin 11, 2010 at 0 h 36 min

Publier un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *